POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 21 octobre 2019

Des pompiers refusent d'assurer la sécurité incendie du jet de Macron

Les sapeurs-pompiers de Mayotte se déclarent "solidaires" de leurs collègues de Métropole

A part ça, le dernier sondage de l'IFOP assure que la popularité de Macron est en "légère" hausse en octobre...

Or, ils ont essuyé des tirs de gaz lacrymogène lors de leur manifestation à Paris le 15 octobre derniernotamment, et cette violence leur est insupportable.

Alors que l'avion Air Force Zero transportant le président Macron est attendu demain, mardi 22 octobre, à l'aéroport de Mayotte, son atterrissage se fera sans les sapeurs-pompiers de la section aéroportuaire de l'île. Ces derniers ont en effet informé le préfet de l'archipel, via un communiqué du Syndicat National des Sapeurs-Pompiers Professionnels, qu'ils refusent d'assurer la sécurité incendie du jet du président de la République.
Le président de la république quitte l’@Elysee pour Mayotte. Pourra-t-il atterrir pour serrer la main de M. le @Prefet976 ? pic.twitter.com/azbDBb3WEV
— SNSPP-PATS (@SNSPP_PATS) October 18, 2019
Les soldats du feu de Mayotte ont déclaré être "solidaires" de leurs "collègues de la Métropole et des DOM-TOM", qui "ont été victimes de jets de bombes lacrymogènes et balles venant de lanceurs de balles de défense" lors de la manifestation des pompiers, le 15 octobre dernier. A la fin de la mobilisation parisienne, au cours de laquelle les forces de l'ordre n'avaient pas hésité à tirer aux canons à eau et au gaz lacrymogène sur leurs collègues d'infortune dans les quartiers "sensibles", sur ordre du gouvernement, déclenchant  des affrontements entre sapeurs-pompiers et policiers faisant fait trois blessés.

"La sécurité adéquate pour l'aéronef de Monsieur le président de la République" ne sera pas assurée...

avion maron.jpg
Le Syndicat National des Sapeurs-Pompiers Professionnels précise que ce geste de réprobation interviendra "une heure avant l'atterrissage jusqu'à quinze minutes après l'arrêt complet des moteurs et que leur activité à l'aéroport reprendra ensuite au complet. 

Les sapeurs-pompiers ajoutent cependant que les forces de l'ordre de Mayotte peuvent se charger de leur travail pour l'arrivée de l'avion de Macron.

Le président de la République fera face à d'autres mécontentements. 
Durant son passage sur l'île, la population mahoraise réclamera des mesures fortes pour lutter contre la pauvreté, l'immigration clandestine ou encore la saturation des services publics.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):