POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 4 juillet 2016

Salah Abdeslam, terroriste islamiste VIP, jouit d'une suite de 4 cellules

L'opposition dénonce le 4 étoiles pour Salah Abdeslam dans un Fleury-Mérogis par ailleurs surpeuplé

Sans états d'âme, la gauche fait 
bénéficier Salah Abdeslam de conditions de détention avantageuses
Quatre cellules lui sont dédiées, depuis son incarcération en avril à Fleury-Mérogis. Il dispose d'une cellule où il est surveillé 24h sur 24 par des caméras de surveillance. Une cellule de rechange est prévue pour le cas où la première ne conviendrait plus à l'islamiste. La troisième cellule est un poste de contrôle où sont disposés les écrans vidéo. La quatrième est équipée d'un rameur à l'usage exclusif de Salah Abdeslam. 

Une partie de l'étage a été vidée pour Salah Abdeslam. 
Le protégé du ministère de la Justice est logé dans le bâtiment D3, au quatrième et dernier étage de la prison, plus grande prison d'Europe située à une trentaine de kilomètres de Paris. "En temps normal, c'est un quartier d'isolement où sont hébergés des détenus médiatiques. Ils peuvent se retrouver dans une salle de sport. Elle n'a pas été crée spécifiquement pour lui", confirme une source syndicale pénitentiaire qui précise que le Molenbeekois n'y a pas accès quand il le demande mais uniquement certains jours à des créneaux horaires précis. "Il ne peut rien imposer, ce n'est pas à la carte", ajoute-t-elle.
Mais en décrivant la généralité, Delphine Boesel, avocate militante, fait de l'enfumage. Elle aurait pu aussi bien mentionner d'autres catégories de détenus à l'isolement qui auraient pu être les voisins de cellule du terroriste, mais qui ne le sont pas. Certains prisonniers, comme par exemple des anciens fonctionnaires "VIP" ou des transgenres, se trouvent habituellement dans ce quartier d'isolement, mais ils ont été déménagés.
En avril dernier, L'Express s'était aussi appliqué à désinformer l'opinion.
"Dans sa cellule, qui fait un peu plus que 11m2, Salah Abdeslam bénéficiera d'une télévision, d'un lit composé d'un matelas ignifugeable , d'un mobilier pour écrire et ranger ses affaires ainsi que des toilettes et une douche qui "respectent son intimité", c'est-à-dire à l'abri des regards. A l'identique des autres détenus en isolement."
Le ministère de la Justice s'est soumis aux exigences du terroriste assassin
Salah Abdeslam, seul membre encore en vie du commando djihadiste des attentats du 13 novembre 2015 bénéficie de conditions de détention particulières. Et, l'Observatoire international des prisons, habituellement prompt à dénoncer les conditions de vie carcérale, n'a pas manqué de banaliser la situation privilégiée du détenu, hébergé dans un espace VIP réservé aux détenus médiatiques. "Toutes les personnes placées à l'isolement ont à leur disposition [exclusive?] une cellule aménagée dans laquelle ils ont accès la plupart du temps à un rameur, voire un vélo. Du matériel, en général, pas de très bonne qualité", a raconté Delphine Boesel, avocate. "Il n'a aucun traitement de faveur,"assure cette vigie des prisons.
Me Boesel a découvert les prisons par le biais du Genepi, association.Elle a défendu Daniel Merlini, un membre de la Dream Team, équipe de braqueurs qui s'est illustrée dans les années 1990. Son client, qui sera abattu en 2010 dans une fusillade.
Parmi ses clients, des multirécidivistes au casier judiciaire long comme le bras, elle compte Christophe Khider, condamné pour braquage, meurtre, évasion de Moulins, tentative d'évasion de Fresnes avec prise d'otage.
Face à l'administration pénitentiaire, elle conteste les placements à l'isolement, les transferts incessants de détenus pour raison de sécurité.

Elle milite avec l'OIP pour le droit des détenus à posséder un téléphone portable.
Elle sera 
élue présidente de la section française de l'OIP en avril 2015, Christiane Taubira étant ministre de la Justice de mai 2012 à janvier 2016. 
Thierry Solère (LR) "étonné" des conditions de détention d'Abdeslam

Le député a découvert le pot-aux-roses lors d'une visite à la prison et il a interpellé le Garde des Sceaux. "J'ai écrit à Jean-Jacques Urvoas, pour lui demander quelles sont les motivations qui ont prévalu à cette décision de transformer une cellule dans une prison surpeuplée, pour que M. Abdeslam puisse avoir une salle de sport", explique-t-il. Selon le ministère de la Justice, proposer des activités sportives aux détenus est une obligation.


Le député des Hauts-de-Seine dénonce les "privilèges" accordés au terroriste. "On en est à un dispositif tel que même une cellule supplémentaire lui est allouée pour une salle de sport privée", résume Thierry Solère au micro d'Europe 1. 
"Je suis étonné, et d'ailleurs le personnel pénitentiaire autour de moi n'a pas su me répondre et a aussi montré son étonnement", poursuit l'élu. "C'est un privilège qui est donné" à Salah Abdeslam. 

La situation est, selon lui, d'autant plus inacceptable que "la surpopulation en prison" est une réalité. "Les nouveaux arrivants à Fleury-Mérogis n'ont même pas un lit pour eux: on leur met simplement un matelas par terre", a-t-il dénoncé. 

Dans sa lettre à Urvoas, Thierry Solère  écrit: "Je ne cherche pas la polémique", assure-t-il. "Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux depuis peu de temps, il est courageux, dit la vérité et a conscience des sujets. En revanche, j'attends une réponse précise sur la motivation [qui a poussé à] donner à Salah Abdeslam une cellule en plus avec du matériel de sport, un rameur et un appareil de musculation."

2 commentaires :

  1. Y'a un recap sur les conditions de Abdeslam en prison sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=UoTHK96eDTY

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):