POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 15 juillet 2016

Le coiffeur de Hollande défrise les internautes: la coupe qui fait déborder le vase socialiste

Le coiffeur à 9.895 euros mensuels, c'est le changement: d'un président "bling bling" à un président "normal" z'et "exemplaire"...

Sur les réseaux sociaux, la révélation du salaire faramineux du coiffeur de François Hollande a été saluée par un festival de bons mots.


Ni Boris Johnson, ni Justin Bieber, ni Sheila, mais Donald Trump, d'un cheveu
Le brushing présidentiel dans tous ses états sur Twitter après la publication de la fiche de paie du coiffeur de l'Élysée.


Le coup de peigne présidentiel met Twitter dans tous ses états, après la publication de la fiche de paie du coiffeur de l'Élysée, en attendant que Libération se lâche dans un titre irrévérencieux, qui décoiffe. 
Les internautes expriment, quant à eux,  leur indignation avec esprit, depuis le rappel du Canard enchaînéde la scandaleuse fiche de paie du 'merlan' de François Hollande. Cette mèche rallumée à l'occasion du 14 Juillet n'est pas une révélation puisque, en avril dernier, les journalistes Stéphanie Marteau et Aziz Zemouri, journaliste au Point, rapportaient déjà l'information dans leur livre L'Élysée off.

L'affaire du "CoiffeurGate" a détourné les Français de la boucle du Tour de France sur Twitter. 



Petit rappel des faits: Olivier B., coiffeur personnel de François Hollande à l'Élysée, touche 9.895 euros bruts mensuels, soit autant qu'un ministre. Certes, le Figaro du prince doit être totalement à la botte, à toute heure du jour et de la nuit, mais, quoi qu'en dise l'Elysée qui tente de justifier le scandale, cela fait tout de même cher le coup de bombe colorante, singulièrement en "état d'urgence". 

Un feu d'artifice de réactions a donc fusé. 

Première tendance : les adeptes des jeux de mots.
 


Deuxième tendance : ceux qui jugent qu'ils n'en ont pas eu pour leur argent...  


... Et les bénévoles, désintéressés malgré le salaire miroitant, font quelques suggestions.  

Un p'tit gars du 9.3


Un proche de Sapin, à Bercy


Si ce n'est pas Macron, ce n'est pas Bruno Le Roux 



Ou discriminent



Enfin, il y a ceux qui rappellent que Hollande en la matière n'a rien inventé.
 


Et ceux qui voient là
une excellente raison de voter... Juppé


Reste à savoir quel lanceur d'alerte professionnel va réclamer le remboursement des frais de "coloriste" du président. Les Français "want their money back" !
René Dosière, ex-député socialiste et spécialiste de la gestion des finances publiques, pourrait reprendre du service.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):