POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 3 juillet 2016

Mouvement de panique dans la "fan zone" de la tour Eiffel

Les terroristes étaient des farceurs avec pétards

Un mouvement de foule a fait plusieurs blessés, alors que les spectateurs suivaient la deuxième mi-temps du match Allemagne-Italie


Ce mouvement de panique a secoué la "fan zone" de la tour Eiffel dans la soirée du samedi 2 juillet, à Paris. Alors que les spectateurs suivaient la deuxième mi-temps de ce quart de finale de l'Euro 2016, des pétards ont explosé, rapporte Le Parisien, faisant craindre le pire aux milliers de personnes réunies devant l'écran géant.

Le mouvement de panique a été provoqué par des pétards. Plusieurs personnes ont été blessées, selon nos informations. Une personne pourrait être gravement blessée. Les secours soignent des entorses ou des foulures.



Les secours ont pris en charge 121 spectateurs, selon le Parisien. Dix-huit personnes ont été évacués dans divers hôpitaux parisiens.

"Beaucoup d'entorses et de foulures"
"Croyant sans doute à un attentat, les supporteurs se sont alors mis à courir dans tous les sens et plusieurs dizaines d'entre eux ont été piétinés", précise le quotidien. "Je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie, écrit une jeune femme sur Twitter. J'ai été renversée et quasiment piétinée ! Heureusement que c'était une fausse alerte."

Never been so scared at the Fan zone in Paris! Knocked over and almost trampled on! Thankfully a false alarm
Des paires de chaussures ont également été abandonnées sur la Fanzone qui s'est considérablement vidée.
Sur Twitter, un témoin évoque "beaucoup d'entorses et de foulures mais aussi des blessures plus graves", montrant une infirmerie "débordée". Les issues de secours de la "fan zone" ont été ouvertes et les spectateurs ont pu être évacués. Ce  a également causé des dégâts matériels. Des barrières de sécurité, des palissades et des tentes ont été détériorés.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):