POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 15 juillet 2016

Attentat terroriste à Nice: un camion fonce dans la foule, selon un mode opératoire recommandé par Daesh

Tous les moyens de l'Etat étant concentrés sur Paris, la Fête Nationale visée par un terroriste en région

Sur la Promenade des Anglais à Nice
, u
n camion frigorifique a foncé jeudi soir dans la foule, juste après le feu d'artifice du 14 Juillet. 

Les conducteurs de faucheuse
ou de tondeuse à gazon islamiste
ne connaissent pas le chômage
Selon un dernier bilan, il y aurait non pas 70 mais au moins 84 morts et 18 personnes en "urgence absolue". Il s'agit d'une attaque à caractère terroriste, a assuré cette nuit François Hollande, au vu du mode opératoire de cette attentat meurtrier qui semble porter la signature de l'Etat islamique. L'organisation terroriste islamiste appelle régulièrement ses fanatiques à utiliser tout moyen d'extermination de masse à leur disposition pour perpétrer des tueries d'innocents.

A Nice, ce fauchage de masse a été accompli par un camion de 19 tonnesselon les préconisations répétées et publiques de Daesh, bien connues de Cazeneuve, Valls et Hollande. Loué "il y a quelques jours" dans le Sud-Est de la France, il est sorti de nulle part, malgré le bouclage de la zone du feu d'artifices, et a été lancé dans la foule en liesse du 14 Juillet.
Au moins une cinquantaine d'enfants a été hospitalisée à la fondation Lanval, hôpital pédiatrique de Nice, après l'attentat du 14 juillet. Deux de ces petits y sont décédés, a indiqué la responsable de la communication de l'hôpital. "D'autres sont encore entre la vie et la mort", fait-elle savoir.
Alors que le Parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête, l’AFP diffuse le fuitage d'une source "proche de l’enquête" sur l'identité du tueur de 31 ans, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui serait un gentil binational franco-tunisien de Nice, Hollande a aussitôt prolongé l'état d'urgence de trois mois, sans évoquer la révision du statut de binational, et il a aussi a décrété un deuil national de trois jours les 16, 17 et 18 juillet.
L'assassin présumé est "seulement" connu pour des faits de droit commun, principalement des violences. Sa dernière interpellation pour des faits de violence daterait toutefois de moins d'un mois.
I
l ne faisait pas l'objet d'une fiche S de sûreté et était donc "a priori" inconnu des services de renseignement" pour radicalisation. 
La section antiterroriste du Parquet de ...Paris est saisie de l'enquête sur l'attaque au camion frigorifique de Nice , bien que les motivations du tueur ne soient pas encore connues, tandis que l'hypothèse de son dérangement mental n'est pas encore avancée. 

"Tuez-le à coups de couteau, renversez-le avec votre voiture"

La consigne des  islamistes est de terroriser le plus grand nombre, quels que soient les moyens utilisés. Dans un message audio diffusé par Al Furqan le 14 juin, le principal media de l'EI, le porte-parole officiel de l'organisation barbare, le syrien Abou Mohammed Al-Adnani avait exhorté ceux qu'il nomme les "soldats du califat" à attaquer des cibles par tous les moyens : "Levez-vous, monothéistes, et défendez votre Etat à partir de votre lieu de résidence, où qu'il soit".
"Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle, débrouillez-vous pour vous retrouver seul avec un infidèle français ou américain et fracassez-lui le crâne avec une pierre, tuez-le à coups de couteau, renversez-le avec votre voiture...", lançait-il.
Dans son magazine de propagande, l'organisation terroriste avait déjà appelé ses partisans à mener des attaques en utilisant un camion, ce que rappelle "20 Minutes" à Hollande, Valls et Cazeneuve:
"Utilisez un camion comme une tondeuse à gazon. Allez dans les endroits les plus densément peuplés et prenez le maximum de vitesse pour faire le plus de dégâts. Si vous avez accès à une arme à feu, utilisez-la pour finir le travail."
Consigne de l'EI : "Tuez des policiers" !
Il y a un mois, le 13 juin, Larossi Abballa - homme de 25 ans, originaire de Mantes-la-Jolie et déjà condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste - avait utilisé un simple couteau pour tuer un policier et sa femme - Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, sous les yeux de leur enfant- à leur domicile près de Paris avant de diffuser le crime en direct sur les réseaux sociaux. L'attaque avait été revendiquée par l'Etat islamique, qui place en tête de liste de ses cibles les forces de la coalition occidentale engagées dans la lutte contre l'organisation, en Syrie et en Irak. 
Sept policiers et militaires ont ainsi perdu la vie dans des attaques islamistes en France depuis le début du quinquennat de Hollande.
"Levez-vous, monothéistes, et défendez votre Etat depuis votre lieu de résidence, où qu'il soit (...) Attaquez les soldats des tyrans, leurs forces de police et de sécurité, leurs services de renseignements et leurs collaborateurs" (Al Furqan, principal media de l'EI).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):