POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 5 juillet 2016

Loi Travail: à leur quatrième recours au 49.3, Christiane Taubira condamne Hollande et Valls

L'ex-ministre de la Justice de Hollande juge que "sans débat, la démocratie est un astre mort"

Taubira sort du noir le
 plus profond 
pour dénoncer le nouveau recours à l'article 49.3. 

Ce mardi 5 juillet, Manuel Valls a de nouveau engagé la responsabilité du gouvernement pour faire passer le projet de loi Travail par la force. 
L'article 49, alinéa 3 de la Constitution, permet de faire adopter un texte sans vote des élus de la nation. Le 10 mai, le gouvernement l'avait déjà utilisé lors du premier examen de la loi Travail au Palais Bourbon, face à la gronde de l'opposition sur la loi Travail, mais assurant alors que ce projet de loi porté par Myriam El Khomri était "aujourd'hui cohérent et équilibré".

"Les violences institutionnelles réciproques, 49.3 et défiance, sont toujours un échec. Sans débat, la démocratie est un astre mort", a alors écrit Christiane Taubira sur Twitter.

Une sentence qui n'est pas passée inaperçue alors qu'elle a récemment quitté le gouvernement, en janvier dernier, pour protester contre le projet de révision constitutionnelle permettant la déchéance de la nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme, finalement abandonné par l'exécutif.

Le gouvernement socialiste n'en est pas à son premier court-circuitage autoritaire du Parlement. 
Sur cette loi Travail, Manuel Valls avait déjà engagé la responsabilité du gouvernement lors de la première lecture à l'Assemblée nationale, alors que le 49.3 avait auparavant été utilisé à deux reprises sur la loi Macron en 2015.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):