POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 19 août 2014

Cachan: Hollande ferme l'internat d'excellence pour les plus défavorisés

Benoît Hamon n'a plus de place pour les jeunes méritants

Les parents de ces élèves prometteurs ont été prévenues au dernier moment, l
e 29 mai dernier
Leurs enfants ne feront pas leur rentrée à l’internat d’excellence de Cachan. Ils s'y préparaient depuis des mois, mais le pouvoir socialiste ferme l'internat d'excellence de Cachan. Bien qu'étiquetés "défavorisés", des élèves méritants sont sanctionnés pour des raisons idéologique.

Le mérite, ça n'existe pas. 
Les meilleurs n'ont plus droit qu'au tronc commun: la "fosse" commune pour tous ! 

Nicolas Sarkozy les avait créés en 2008

Au nombre de 44, ils recevaient depuis des élèves défavorisés mais qui avaient donné des preuves de motivation. Au printemps, sans annonce du ministère, les parents d’élèves de l’internat apprennent que l’établissement  de Cachan supprime la moitié de ses classes dès septembre avant de fermer ses portes en 2015.

Camillia, adolescente de 13 ans, avait pourtant été présélectionnée pour entrer à Cachan. Elle a même visité l’internat. Mais fin mai, Shéhérazade, sa maman, reçoit une lettre de l’Académie de Créteil expliquant que la candidature de sa fille a finalement reçu "un avis défavorable"

Après enquête, Shéhérazade découvre qu'à la vérité, il n'y aura pas de classe de 4e à la rentrée dans l'établissement. Elle remue alors ciel et terre pour trouver une solution. Sa fille, très motivée, souffre de son environnement scolaire où il y a, dit-elle "beaucoup de mauvais élèves. Dans certaines matières, on ne finit jamais le programme."

Shéhérazade n'a obtenu aucune explication de l'éducation nationale. 

Prévenue fin mai,
elle n'a "pas pu se retourner. Les inscriptions dans le privé étaient closes." 
Shéhérazade élève Camillia seule avec un SMIC et doit  désormais mettre de l’argent de côté pour lui payer des cours particuliers: un dopage nécessaire, si on peut dominer le lot commun et qu'on veut préserver à la fois son potentiel et ses chances d'un avenir meilleur. 

Cachan ferme mais les autres internats d'excellence se savent sous la menace du ministre de l'aile gauche du PS. 
En février dernier, la Cour des Comptes considérait que leur coût était trop élevé et leur objectif pédagogique mal défini... 
On ne nivelle jamais assez.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):