POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

dimanche 7 décembre 2008

Le métis Obama doit refuser le don d’une tante

Sa tata Noire serait en situation …irrégulière !

Le camp du président élu démocrate, Barack Obama, a annoncé samedi 1er novembre avoir restitué le don d'une des ses tantes, alors qu'il était candidat à la Maison Blanche.

Cette tante kenyane de Barack Obama, Zeituni Onyango, 56 ans, serait en situation irrégulière aux Etats-Unis depuis qu’un juge des services de l’immigration américaine a rejeté son dossier. Selon la loi électorale américaine, les étrangers ne peuvent pas faire de dons aux candidats américains à la présidence.
Dans l’entourage d’Obama, on se refusait alors à dire si le fait de rendre le don était une confirmation du statut illégal de Mme Onyango. "Selon les informations qui nous ont été transmises, on est en train de rendre la contribution ", a précisé un porte-parole de Barack Obama, Ben LaBolt, sans autre précision.
Kelly Nantel, porte-parole de l’administration des douanes (ICE), a indiqué qu’elle ne pouvait "ni confirmer ni infirmer" l’information selon laquelle la tante de Barack Obama serait en situation irrégulière. "Nous n’évoquons pas les détails de la situation des personnes", a-t-elle expliqué. L'administration républicaine n'en a pas fait un argument électoral à charge.

Bill Burton, le porte-parole de Barack Obama avait déclaré dans un premier temp : "Le sénateur Obama n’a pas connaissance de sa situation, mais il pense évidemment que la loi suivra son cours".

David Axelrod, l’un des plus proches conseillers de Barack Obama, a déclaré pour sa part devant plusieurs journalistes à Henderson, dans le Nevada, où le candidat démocrate faisait campagne le 1er novembre : "ce n’est pas une relation proche. Ils n’ont pas été en contact proche"…

Bien que l'administration républicaine soit restée discrète sur le sujet, Axelrod a pourtant laissé entendre que cette révélation pouvait avoir des motifs électoraux ! "Les Américains sont plutôt soupçonneux face à ce genre de choses, jetées sur la place publique 72 heures avant une élection", a-t-il insinué. Selon Axelrod, Barack Obama a rencontré cette parente pour la dernière fois lors de la cérémonie pour son entrée en fonction au Sénat en 2004. Le reniement de Pierre Barack, en somme !

Le métis Obama
(dont on peut voir les parents ci-dessus) serait-il devenu en campagne plus Blanc que Noir ?
La presse a arrangé ça, depuis son élection.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):