POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

dimanche 7 décembre 2008

PS : pour Royal, la menteuse, c’est l’autre !

L’amère Royal n’aurait pas refusé d'intégrer le secrétariat national
Sa Cynique Majesté Royal n’a pas conscience d’avoir refusé d'entrer dans l'équipe de la nouvelle première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry : elle dément dimanche soir sur France 2 !
"Je ne veux pas que l'on puisse dire que j'ai refusé de travailler, je souhaite travailler, je lui (Martine Aubry) ai dit, je souhaite me mettre à la disposition du parti", a prétendu Sa Cynique Majesté susnommée, qui ne semble pas motivée par le service de sa région Poitou-Charentes…

L’arrogante déchue quémande un poste
"Deux fois dans son bureau et une fois au téléphone, je lui ai dit que je suis disponible pour travailler, que nous attendons que Martine nous propose des responsabilités à la hauteur de ce que nous pouvons apporter aux Français (...) je souhaite avoir des responsabilités", a supplié l’amère Royal.
"Non seulement je ne suis pas dans l'opposition du Parti socialiste, mais je représente la moitié des militants", a répété la candidate battue à l'élection présidentielle et rebattue au poste de première secrétaire. L’ennui, c’est que Aubry a fait mieux qu’elle, avec 102 voix d’avance (et non pas quatre, selon ce bon Peillon), et que la maire de Lille a réalisé une synthèse trans-courants, dont, même tardive, l’amère Royal a été incapable.
Désirdavenir Royal ne sera la première femme, ni à l'Elysée, ni Rue de Solférino...

Elle a fait ‘cavalier seul’ et le reste
Quoi que Désirdavenir puisse en penser et malgré ses efforts pour réécrire l’histoire, ou recompter les bulletins de vote, samedi à Paris, le Conseil National du Parti socialiste a entériné le texte d'orientation présentés par la Première secrétaire et la nouvelle direction du parti, dont les affidés de l’amère Royal se sont exclus.

Soulignant le jusqu’au-boutisme des "segolénistes" (sans compter leur guérilla), Martine Aubry a assuré avoir proposé à sa rivale qu'un de ses proches puisse présider le Forum des territoires, ainsi que plusieurs postes de secrétaires nationaux.
Martine Aubry a assuré que la porte resterait "ouverte" à Royal, si elle revenait à de meilleurs sentiments.
Il reste aussi la fenêtre…

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):