POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 1 janvier 2016

Les attentats, pompe à fric de Charlie hebdo

Un numéro spécial de Charlie Hebdo un an après l'attentat 

Les survivants partageront-ils les bénéfices avec l'Etat islamique ?
Il faut exploiter le filon: un an après l'attaque qui a fait douze morts à Charlie Hebdo, le journal va sortir un numéro spécial tiré à un million d'exemplaires. Les ventes, qui ont culminé à 7,5 millions d'exemplaires, ont périclité au fils des semaines.
  
"C'est reparti", annonçait Charlie Hebdo après l'attentat contre sa rédaction. Et, du coup, l'hebdomadaire satirique relance la machine, un an après l'attentat du 7 janvier. La question se pose toutefois de savoir si les exploitants actuels ont encore de la qualité à offrir, car décimée, ils sont en panne de contenu

La force restera-t-elle du côté obscur ?...

L'entreprise fait savoir que le produit sortira le 6 janvier. Pour appâter le chaland, son service du marketing précise que ce sera un numéro spécial et qu'il sera tiré à près d'un million d'exemplaires.  Ce numéro double - 32 pages au lieu de 16 - vendu au prix habituel de 3 euros, comportera un cahier de dessins des disparus - Charb, Honoré, Cabu, Wolinski, Tignous. En ressortant les vieux rossignols, la rédaction ne s'est pas foulée. Il lui reste à convaincre les gros ballots que c'est "collector" !

Les dessinateurs assassinés sont une nouvelle fois tirés
Des dessinateurs actuels et des messages de soutien de personnalités saluent les resucées de Charlie, un tour de force que M6 réalise à chacune de ses émissions. 

Le qualitatif sera-t-il à la hauteur du quantitatif ?
 
Numéro spécial en vente
à l'entrée des bonnes mosquées
Les comptables envisagent 30.000 à 100.000 exemplaires par semaine.  Pour ce numéro, l'hebdomadaire satirique a reçu une demande importante de certains pays comme l'Allemagne, où les diffuseurs mercantiles souhaitent fourguer 50.000 exemplaires. 
Une semaine après l'attentat, qui avait fait 12 morts à Charlie Hebdo, le journal satirique avait cyniquement publié un "numéro des survivants", avec en Une un dessin de Mahomet sous le titre "Tout est pardonné", diffusé à 7,5 millions d'exemplaires en France et dans le monde. Combien de preneurs ont-ils réellement trouvés ?
Le journal a ensuite replongé dans ses eaux basses hebdomadaire et les ventes du mercredi en kiosque sont peu à peu revenues à un niveau plus confidentiel, passant de 750.000 en moyenne en juin à 300.000 en septembre. Actuellement, elles n'atteignent plus que 100.000, selon le directeur financier. La vérité est probablement moins souriante car, en grandes difficultés financières avant l'attentat,  Charlie Hebdo, ne vendait plus qu'environ 30.000 exemplaires par semaine.
Allons, Patrick Drahi, à votre bon coeur: il faut sauver le soldat Charlie...
L'hebdo a toujours de la farce à fourrer

 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):