POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 6 août 2014

Bercy nie l'aveu d'une faible croissance par Michel Sapin

Bercy dément à la place de Michel Sapin 

Le ministère des Finances a "démenti formellement" la révélation du "Canard enchaîné"
Non, Michel Sapin n'aurait pas avoué une prévision de croissance calamiteuse en Franceau deuxième trimestre, mardi 5 août. A Bercy, sous couvert d'anonymat, on en voulait pour preuve que les chiffres de l'INSEE ne seront pas disponibles avant la semaine prochaine. Mais Sapin  a pris l'habitude d'anticiper la publication des chiffres, histoire, peut-être, d'apparaître en observateur lucide et informé...

Pourtant, selon le Canard enchaîné de ce jour, Michel Sapin aurait lâché vendredi dernier lors d'un séminaire du gouvernement : "Si l'on est au-dessus de 0,5% de croissance à la fin de l'année, ce sera déjà bien". Et d'ajouter également vendredi dernier lors d'un séminaire du gouvernement: "0,5% de croissance, c'est certes mieux que ce que l'on a connu, mais moins bien que ce que l'on pouvait espérer.Chez celui qui depuis deux ans assure que la France est toujours "à deux doigts" d'inverser la courbe du chômage, c'est une lucidité toute neuve... 

Confirmation le 14 août


La prévision de croissance officielle du gouvernement était jusqu'ici fixée à 1% pour l'année, un chiffre supérieur à celui de l'Institut national des statistiques, l'Insee, qui table sur 0,7%.
Une croissance plus faible que prévu aurait des conséquences négatives sur le budget.
L'INSEE doit publier le 14 août sa première estimation de croissance au deuxième trimestre.

Le gouvernement est en fait en train de préparer les esprits à une mauvaise surprise avant de partir en vacances. Et pendant le weekend du 15 août. 
Le Premier ministre Manuel Valls a, quant à lui, fait état vendredi dernier de conditions économiques "difficiles"...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):