POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 17 décembre 2013

20 millions d'euros de prime de Noël pour le gouvernement: une folle rumeur ?

Le cumul des enveloppes distribuées aux 21 ministres au titre des ISP 2012 s'élève à plus de 20 millions d'euros

Pas de fumée sans feu,
selon la sagesse populaire
La "gauche sociale"
n'aime pas les riches

Sur les blogs et les forums, les réseaux sociaux et ici ou là  sur Internet, qui empêche la république des copains et des coquins de tourner rond, la rumeur gonfle d'une prime de Noël secrète d'un montant de 20 millions d'euros pour les membres du gouvernement et leurs collaborateurs"La rumeur d'une prime de 20 millions d'euros est infondée", assène Sud Ouest, d'entrée de jeu. Voyons quels éléments de preuve apporte le quotidien qui annonce un "décryptage"...  







Sud Ouest s'inscrit péremptoirement en faux contre Mediapart qui laisse publier la liste par ministèresur son site: 

Les données concernent la fin d'année 2012.
AYRAULT 
Budget primes: 5 850 000 €
>Nbre de membres de son équipe: 456
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 12 829 € en moyenne par personne

Vals 
Budget primes: 1 547 532 €
> Nbre de membres de son équipe: 252
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit
6 141 € en moyenne par personne

Taubira
Budget primes: 983 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 169
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 817 € en moyenne par personne 
  
TOURAINE
> Budget primes: 878 408 €
> Nbre de membres de son équipe: 64
> Soit 13 725 € en moyenne par personne
Si certains au sein de leur entreprise vont devoir se contenter de 20 ou 30 euros, à peine de quoi acheter une bouteille de mousseux, pour les sans-emploi, l'état va débourser un peu plus de 150 euros par individu. Pas vraiment le Pérou (ni le Chili...)!
MONTEBOURG
Budget primes: 679 058 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 11 913 € en moyenne par personne

BELKACEM 
Budget primes: 552 001 €
Nbre de membres de son équipe: 47
> Soit un taux de 72% du budget total
> Soit 11 745 € en moyenne par personne

MOSCOVICI
Budget primes: 730 304 €
> Nbre de membres de son équipe: 67
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 900 € en moyenne par personne

FABIUS
Budget primes: 1 091 082 €
> Nbre de membres de son équipe: 150
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 7 274 € en moyenne par personne

DUFLOT
Budget primes: 580 950 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 192 € en moyenne par personne

PEILLON 
Budget primes: 616 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 61
> Soit un taux de 66% du budget total
> Soit 10 098 € en moyenne par personne

Lebranchu 
Budget primes: 543 636 €
> Nbre de membres de son équipe: 55
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 9 884 € en moyenne par personne
 
Fioraso  
Budget primes: 564 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 58
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 9 724 € en moyenne par personne

Lurel
Budget primes: 552 347 €
> Nbre de membres de son équipe: 63
> Soit un taux de 54% du budget total
> Soit 8 767 € en moyenne par personne

Aurélie Filippetti  
Budget primes: 642 710 €
> Nbre de membres de son équipe: 91
> Soit un taux de 59% du budget total
> Soit 7 063 € en moyenne par personne

Sapin
Budget primes: 500 291 €>Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 6 671 € en moyenne par personne

FOURNEYRON
Budget primes: 541 770 €
> Nbre de membres de son équipe: 53
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit
10 222 € en moyenne par personne

Batho
Budget primes: 900 720 €
> Nbre de membres de son équipe: 173
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 206 € en moyenne par personne

Le Foll
Budget primes: 370 457 €
> Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 56% du budget total
> Soit 4 939 € en moyenne par personne

PINEL 
Budget primes: 466 268 €
>Nbre de membres de son équipe: 39
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 11 956 € en moyenne par personne

BRICQ

Budget primes: 454 052 €
> Nbre de membres de son équipe: 38
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit 11 949 € en moyenne par personne

Le Drian
Budget primes: 967 238 €
> Nbre de membres de son équipe: 158
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 6 122 € en moyenne par personne


Sud Ouest défend l'indéfendable
"Des formulations alambiquées et approximatives, s'appuyant sur des chiffres vieux d'un an et relayée par des sites douteux à un moment opportun (un Noël en temps de crise) pour faire naître un sentiment d'indignation," commente le quotidien. "Tous les ingrédients sont réunis pour une bonne vieille rumeur comme Internet les aime tant", accuse-t-il. On attend toujours le début d'un décryptage.

Que dit précisément cette rumeur ?
La rumeur est relayée, entre autres, sur Radins.com le mercredi 11 décembre, un site nordiste présenté par "La Voix du Nord" comme une "entreprise (...) devenue la référence des bons plans" sur Internet et qui "fédère une communauté qui partage ses trucs". Radins.com cite un article de Journaldunet.com, dont la dernière mise à jour - sur le sujet, précisons-le...- date de mars 2013 et qui décrypte le budget primes du gouvernement Ayrault pour l'année 2012. Sud Ouest s'est donc épargné le travail d'investigation. "Le site nordiste "avance', ministère par ministère, le montant de la prime allouée et le ramène à une somme par collaborateur."
"En ces temps de crise où de plus en plus de Français éprouvent des difficultés à s'en sortir et à s'acquitter de leurs impôts, le gouvernement n'hésite pas à s'arroger la part du lion pour les primes", assène Radins.com, qui a tout pour plaire au départ aux écologistes radicaux et altermondialistes qui se reconnaissent dans la mouvance des casseurs de pub, des freegans (amateurs de gratuit) ou de la décroissance.

Que se cache-t-il derrière les chiffres cités ?
Les cadeaux de Noël sont en réalité des "indemnités pour sujétion particulière", assure le puissant groupe de presse du sud-ouest (GSO), basé à Bordeaux (Gironde) qui arrose la France, de la Charente-Maritime jusqu'à la frontière espagnole. Il n'est en revanche précisé nulle part qu'elles sont versées à Noël. Le seraient-elles à Pâques ou à l'Epiphanie que cela changerait tout au problème déontologique pour les signataire de la Charte vertueuse voulue par Flamby.

Ce qui est un scandale pour Guéant tombe dans la "normalité" pour Ayrault
Des versements reprochés  à l'ancien ministre de l'Intérieur en mai 2013 seraient désormais légitimes, puisque "destinées notamment à compenser le travail de nuit et les horaires décalés des collaborateurs des ministres, et font désormais l’objet d’une dotation ministérielle en bonne et due forme", explique le journal 

Créées en 2002 par Lionel Jospin alors qu'il était Premier ministre, ces indemnités ont remplacé les enveloppes en liquide - non déclarées au fisc - distribuées aux collaborateurs dans les ministères et sont versées en toute transparence - elles sont d'ailleurs imposées. Ce ne sont donc pas des primes. Sont-ce toutefois des quatorzièmes mois?

Comme l'explique le blog des Décodeurs du Monde.fr, "on peut trouver leur montant annuel dans un document budgétaire annexé à la loi de Finances, disponible au public vigilant, et intitulé "Personnels affectés dans les cabinets ministériels" (lien vers le document).
Reste que ni Libération, ni Le Monde et ni le Canard Enchaîné n'en gave ses lecteurs à longueur de semaines.

Sud Ouest poursuit son historique pompeusement intitulé "décryptage"
Les ministres socialistes
millionnaires
font la manche
En mai 2013, le député apparenté socialiste René Dosière, pourfendeur de la gabegie budgétaire et initiateur du contrôle du budget de l'Élysée, indiquait que "le gouvernement Ayrault a bénéficié d’une dotation de 24 millions d’euros pour ces indemnités", pour "environ 2 800 collaborateurs". Ce qui représente une foule de collaborateurs qui ne sont pas soumis à l'obligation de résultats.

D'où vient cette rumeur ?
Selon le blog des Décodeurs du Monde.fr, cité par Sud Ouest, champion du décryptage copié-collé, la rumeur émanerait du site Wikistrike.fr, par le biais d'un post en date du samedi 7 décembre 2013. Le journal - que gérait Pierre Jeantet avant de devenir directeur général du groupe ...La Vie-Le Monde - accuse le site d'être un "grand propagateur de rumeurs et autres théories conspirationnistes, qui a ressorti cette 'information' ".

Le décryptage des  archivistes de Sud Ouest consiste donc à dénigrer
"Nul doute : il s'agit bien d'une rumeur", conclut Sud Ouest après avoir toutefois admis que des indemnités sont bel et bien versées pour incompétence à des Bricq ou Pinel, tandis que Hollande et sa majorité socialo-écolo n'offiront aux Smicards que la hausse limitée aux mécanismes légaux, sans coup de pouce, comprendre prime...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):