POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 23 décembre 2013

La CGT d'Air France fait grève pour le début des vacances

A la SNCF, la CFDT s'abstient en revanche de prendre les Français en otages

Le jour des départs en vacances de Nöel ciblé par le syndicat d'extrême gauche. 
La CGT d'Air France appelle à la grève pour le début des vacances
Le mercredi 18 décembre, la CGT a appelé à un mouvement de grève chez Air France samedi 21 décembreLe personnel au sol d'Air France n'a pas hésité à perturber les départs.
Cette mobilisation devrait affecter l'aéroport d'Orly, dès 9 heures, ainsi qu'une dizaine de grandes villes, dont ceux de Bastia, Ajaccio, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Strasbourg, Mulhouse, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse Blagnac, annonce la CGT.
60 à 80% de suivi
La grève devrait être suivie à 60%-80%, d'après les estimations de la CGT, majoritaire au sein de la compagnie aérienne,  a indiqué un porte-parole.
"Ce que l'on souhaite, c'est l'arrêt de la pression, de la disparition des emplois et le maintien de l'emploi local", a déclaré le porte-parole du syndicat, qui veut l'ouverture de négociations sur le maintien de l'emploi. En l'absence d'avancées, la grève pourrait être reconduite. 

La SNCF renonce à doubler sa grève de Noël

Hostiles au projet de réforme ferroviaire, quatre syndicats de cheminots avait appelé à la grève le 12 décembreils accusaient la SNCF "de tenter de mettre en oeuvre la réforme" avant le débat prévu au Parlement au premier semestre 2014. Le préavis déposé par la CGT, l'UNSA et Sud-Rail, rejoints par FiRST, avait couru du mercredi 11 décembre à 19h00 au vendredi 13 décembre à 08h00. Le président de la SNCF Guillaume Pepy avait néanmoins pu annoncer que "six ou sept trains sur dix devraient circuler" durant cette journée...

Un mouvement de grève régional était encore annoncé pour le 24 décembre 2013
Le trafic des trains régionaux devait être perturbé sur certaines lignes, puisl syndicat pro-gouvernemental des conducteurs CFDT-FGAAC a retiré son préavis, selon la direction du groupe ferroviaire.

Depuis mai 2012, les usagers SNCF peuvent souffler. 
Après une seule après-midi de négociation, la CFDT s'est montrée compréhensive retirant son préavis de grève du vendredi précédent par le syndicat CFDT-FGAAC, annonce la direction de la SNCF ce lundi, à l'issue de l'unique réunion de conciliation entre le groupe ferroviaire et ce syndicat majoritaire auprès des conducteurs. "Le syndicat CFDT-FGAAC a annoncé sa décision de retirer le préavis de grève déposé pour les quatre week-ends de décembre. Tous les trains prévus circuleront bien pendant les fêtes de fin d'année", explique un communiqué.

La SNCF affirme être revenue sur les principaux motifs de cette grève : "La direction a précisé les conditions d'organisation des discussions sur les roulements et les conditions de travail dans les établissements. Elle a fait le point sur les avancées réalisées dans les établissements de conduite. Elle a confirmé que ces négociations se poursuivront sur les quelques points encore à régler". 
Un agenda social pour 2012 a aussi été instauré "sur les spécificités des métiers de la conduite".

Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, s'était déjà montré rassurant dimanche: "d'abord parce que sur le terrain, là où les choses se négocient, dans 98% des cas un accord a été trouvé avec les délégués syndicaux. Et je voudrais dire que les syndicats ont été extrêmement responsables (!), puisqu'on a négocié et signé des accords", avait-il affirmé.

Après avoir menacé de faire grève tous les week-ends de décembre à partir du vendredi 9 à midi, la CFDT-FGAAC a remballé ses banderoles en moins de temps qu'il n'en faut pour négocier.  

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):