POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 30 septembre 2018

Evry : un guet-apens monté contre des policiers

Evry, fief de Manuel Valls, ex-ministre de l'Intérieur PS, est le siège d'un tribunal de Grande Instance...

Les policiers étaient en intervention de sécurisation d'
une voie publique

L'AFP parle d'Evry, mais Le Parisien cite "Ivry"...
Mais ils ont été pris pour cible à Evry, selon l'AFP, dans le quartier des Epinettes, limitrophe de Corbeil-Essonnes, au cours de la nuit de vendredi à samedi. Des containers y avaient été enflammés pour les attirer sur les lieux du guet-apens. En écho aux propos indignes de Yann Moix ?

Il était 22 heures, vendredi 28 septembre, quand un chauffeur de bus constata un feu sur l'itinéraire que son véhicule était censé emprunter, dans le quartier des Épinettes à Evry (Essonne).
Le conducteur préféra alors se détourner du trajet prévu et suivre une autre route. 

Appelés sur place, des agents de police constatèrent que la voie était obstruée par des containers enflammés et ils durent s'assurer que les flammes ne se propageaient pas aux bâtiments alentours.

Qui dit vrai, Le Parisien (Ivry) ou l'AFP (Evry)?
Notons qu'Ivry-sur-Seine est dans le Val-de-Marne...

Une quinzaine de "jeunes" leur jeta des mortiers d'artifice, des cocktails Molotov, des cailloux et... des boules de pétanque."

Résultat de recherche d'images pour "TGI d evry"Immédiatement pris pour cibles, les policiers durent alors riposter par des tirs de flashball et des grenades de désencerclement. "Ce piège montre une nouvelle fois la violence que subissent nos collègues au quotidien dans l'Essonne, un département délaissé en terme d'effectifs", a souligné un représentant du syndicat de police Alliance, pour qui les policiers ont été pris dans un guet-apens.

Les voyous en sont pour leurs frais. Aucune victime n'est à déplorer, mais les délinquants peuvent toujours dénoncer des violences policières. Mediapart et Yann Moix peuvent les aider à monter des accusations...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):