POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 6 septembre 2018

L'impopularité de Macron et Philippe tutoie le fond du trou

Un sondage voit Macron et Philippe toujours plus profond au fond du trou de l'impopularité

Du jamais vu : le président Macron recueille 23% d'opinions favorables, et  -4 points !  

Réponse des "réfractaires gaulois"
L'exécutif traverse une passe difficile avec l'accumulation des affaires et des démissions et Emmanuel Macron paie la note de ses coups de force, de ses manifestations de mépris des Français et de ses tergiversations. Il chute brutalement par rapport au mois précédent atteignant, fin août, une impopularité record, selon l'enquête de YouGov réalisée pour le Huffington Post et CNews, publiée jeudi 6 septembre.
 
Mardi, un sondage Ifop arrivait au même constat, indiquant que seuls 31% des Français approuvaient, en août, l'action du président de la République par défaut.

Macron enregistre son "plus faible score de popularité depuis son élection", une tendance qui s'observe auprès de toutes les franges de l'opinion. 
Sa popularité chute de 8 points auprès des sympathisants du centre à 74%, 
de 7 points auprès de ceux de droite à 14%, 
et de 2 points auprès de ceux de gauche à 14%. 

Le Premier ministre perd des plumes au centre et sur les côtés...

Jusqu'ici relativement épargné par les échecs de la politique voulue par Macron, Edouard Philippe voit également son niveau de popularité chuter de 6 points, pour atteindre son plus bas provisoire à 24%.
 
Chez les sympathisants du centre, Edouard Philippe perd 12 points à 70%, et notamment 14 points chez les sympathisants du parti de la majorité LREM à 74%. 
Il perd 9 points chez les sympathisants de droite (à 20%), 
et 5 points chez ceux de gauche à 14%.

Les sujets qui préoccupent le plus les Français sont la protection sociale (à 18%, stable) et le chômage et l'emploi (18%, -3 points), suivis par l'immigration (15%, +1 point) et l'environnement (9%, +4 points).
Et le lancement de la réforme du prélèvement de l'impôt à la source n'était encore pas annoncé. 

Le sondage a été réalisé en ligne les 29 et 30 août auprès de 1.099 personnes, représentatives de la population française selon la méthode des quotas

1 commentaire :

  1. Sa popularité, il en a rien à faire, il a été placé là, pour faire exploser la France, et pour ses maîtres, il fait du bon boulot et comme les français ne se réveillent pour s'opposer à cette destruction, il peut continuer à œuvrer tranquillement

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):