POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 28 septembre 2018

Garges-lès-Gonesse : une bande de barbares lynche un jeune

Le "monde nouveau" de Macron, c'est le règne de la terreur des bandes à l'ancienne

Un jeune de 17 ans a été grièvement blessé dans le Val-d'Oise


Sous les fenêtres d'immeubles du quartier de la Dame blanche à Garges-lès-Gonesse, commune communiste jusqu'en 1995, dans l'arrondissement de Sarcelles, Val-d'Oise,
une dizaine d'individus dissimulés sous des capuches, armés de béquilles et de boules de pétanque ont mené une expédition punitive, avec violences préméditées, le mercredi 26 septembre. 

Résultat de recherche d'images pour "garges+agression+lynchage"L'adolescent a été retrouvé par la police, vers 19h, au pied d'un immeuble donnant sur le parking de la résidence de la rue des Muriers. Combien de poursuites seront-elles engagées pour non-assistance à personne en danger ?

Le pronostic vital de la jeune victime est engagé. Elle souffre d'un traumatisme crânien et a été hospitalisée à Paris.  Le Parisien parle de "67 points de suture au niveau de la tête".

Un contexte de rivalités tribales entre deux quartiers ?

Résultat de recherche d'images pour "garges agression lynchage"

Une dizaine de sauvages armés de béquilles et de boules de pétanque a agressé le jeune homme seul dont le lynchage a été filmé par un riverain et une caméra de vidéosurveillance. La bande a attaqué sa cible, puis l'a roué de coups de pied et de poing, alors qu'il était au sol et réfugié sous une voiture.



Deux autres jeunes hommes, blessés par des tirs au plomb
, se sont eux présentés dans la soirée dans un hôpital du Val-d'Oise. "Ça a été ultra-violent, trente à quarante personnes sont impliquées dans la rixe de départ", a expliqué une source proche de l'enquête qui met en cause un "contexte de rivalité entre deux quartiers" de cette commune "populaire" de grande banlieue.


La veille, une bande déjà "armée de béquilles et de barres de métal avait déjà tenté de s'introduire dans l'établissement", le lycée polyvalent Simone-de-Beauvoir où la victime est scolarisée, rapporte la chaîne publique France 3. 

Trois agresseurs, dont deux mineurs (14 et 16 ans), que la loi adaptée aux Européens continue de traiter comme des enfants, se trouvaient en garde à vue ce vendredi. Une enquête pour tentative d'homicide volontaire, participation à un attroupement armé et violences volontaires aggravées a été ouverte. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

Garges-lès-Gonesse : un jeune lynché par une bande rivaleLe quartier de la Dame Blanche, construit entre 1958 et 1978 par de nombreux architectes, dont Noël Le Maresquier, comporte 7.732 logements en location et en propriété. Les HLM de la Dame Blanche Nord sont appelés "Zone IV".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):