POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 25 septembre 2018

Alexandre Benalla dégaina son arme à feu pour un selfie

Mediapart diffuse un selfie de Benalla, arme au poing

Le site révolutionnaire trotskiste a publié une photo de l'ex-collaborateur de Macron, arme à la main... qu'il ne pouvait détenir hors du QG d'En Marche! 

Il n'était pas autorisé à la détenir hors du QG d'En Marche! 


Cette photo, révélée par Mediapart lundi, aurait été prise la nuit du 28 avril 2017. Elle présente l'ex-chargé de mission arme à la main. Or, à cette époque, Emmanuel Macron est candidat à la présidentielle et Alexandre Benalla chargé "de la sûreté et de la sécurité" d'En Marche!. Il aurait dit ce soir-là à la jeune femme, auteure du selfie, qu'une "surprise" l'attendait sur la photo. 

S'il s'agit de son arme, cela pose un problème majeur, car à cette date, Alexandre Benalla n'a pas d'autorisation de port d'armes. Ce selfie, dans un restaurant de Poitiers, met également à mal la parole de l'ancien collaborateur de l'Elysée. 

"On fait la demande d'acquérir et de détenir des armes dans le QG. Et on obtient finalement de la préfecture de police l'autorisation de détenir des armes, des Glock 17, de mémoire, mais dans le QG uniquement," expliquait tranquillement Benalla dans un entretien exclusif au Monde en date du 26 juillet. Et d'insister lorsqu'on lui demande s'il est déjà sorti avec son arme, "non, jamais. On n'est pas mabouls, il y a un risque pour la réputation du candidat...

"Je ne me suis jamais fait prendre en photo avec une arme"


Contacté par Mediapart, l'ancien intime d'Emmanuel Macron a assuré n'avoir "jamais porté à la ceinture une arme à feu à l'extérieur du QG de campagne". "Je ne me suis jamais fait prendre en photo avec une quelconque arme pendant la campagne", "encore une fake news", "je ne pense pas que vous ayez une spécialité technique en photomontage", s'est-il défendu. 

Qui est le vrai Benalla ?

Alexandre Benalla, ex-collaborateur du président Emmanuel Macron.

Mediapart affirme que les métadonnées de la photo confirment qu'elle a bien été prise le 29 avril 2017 depuis la caméra frontale d'un iPhone SE, aux coordonnées GPS qui indiquent bien à l'adresse du restaurant où Emmanuel Macron avait fait escale durant sa campagne
Mediapart affirme également que le selfie n'est pas retouché, car "l'image est uniforme et ne fait pas apparaître de zone avec un niveau de compression différent." L'avocat d'Alexandre Benalla dénonce pourtant une publication "erronée". 

Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l'Elysée est en outre accusé d'avoir violenté deux militants d'extrême gauche lors des manifestations du 1er mai, nous a offert un véritable feuilleton cet été. Visiblement, la série n'est pas terminée, d'avoir fait accélérer le bus des Bleus à leur retour du Mondial, frustrant la foule sur son passage, et d'avoir utilisé l'image du chef de l'Etat à son insu sur un site de rencontres...  

Avec ce selfie, Mediapart exulte : "Cette fois, Alexandre Benalla est pris en flagrant délit de mensonge," à Poitiers, dans une alcôve fermée occupée par des membres du service d’ordre du candidat, proche du salon privé réservé au candidat des riches. A la fin du repas, vers minuit et demi, une jeune serveuse sollicita un selfie avec trois autres personnes.

"Pourquoi Alexandre Benalla était-il armé pour ce déplacement du candidat et de quelle autorisation bénéficiait-il ce jour-là pour porter cette arme ? Impossible de le savoir. L’Elysée se retranche derrière l'enquête judiciaire ouverte et Alexandre Benalla a annulé au dernier moment le rendez-vous prévu avec Mediapart."

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):