POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 8 septembre 2018

Faut-il taxer les transferts des sportifs professionnels pour financer le sport amateur?

Un sénateur propose de taxer les transferts des sportifs pro pour financer le sport amateur

Incohérence des choix politiques et budgétaires de Macron

L'obtention des Jeux Olympiques d'été à Paris en 2024 n'a pas dissuadé le gouvernement de Macron d'annoncer la suppression de 1.600 postes au ministère des Sports d'ici 2022,. Vendredi 7 septembre, le sénateur Union centriste (UDI) du Doubs et soutien d'Alain Juppé à la primaire présidentielle des Républicains de 2016, Jean-François Longeot, a donc dû interpeller la nouvelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu, pour lui proposer une taxe sur les transferts de sportifs professionnels, rapporte France Bleu Besançon.

Résultat de recherche d'images pour "macron porte coupe du monde juillet 2018"Après avoir récupéré la victoire surprise des Bleus au Mondial de football, s'exhibant aux côtés des joueurs, Macron n'a pas hésité à frapper au portefeuille les clubs qui ont formé les champions du monde. 

La lettre de cadrage de Matignon est assortie de la décision d'une baisse de 30 millions d'euros de son budget pour faire supporter des économies budgétaires par la jeunesse et leurs encadrants sportifs
Résultat de recherche d'images pour "macron JO ete 2024"Seuls les clubs les plus fortunés pourront désormais supporter la charge budgétaire constituée par leurs CTS (conseillers techniques sportifs d'Etat, CTS), dès lors que l'Etat se sera déchargé sur les collectivités territoriales déjà privées par le gouvernement des subventions nationales leur permettant de faire face aux nouvelles dépenses qu'il leur délègue.

Jean-François Longeot propose ainsi de taxer les transferts entre clubs professionnels à hauteur de 5%

Le mouvement sportif doit trouver des financements nouveaux.
"Il appartiendrait au Parlement de déterminer" le montant des taxes sur les transferts de joueurs, "dès lors qu'ils dépassent un certain montant".
 
L'argent récolté serait ensuite reversé au Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Le sénateur, un ex-attaché territorial principal, estime que cette taxe apporterait "une masse d'argent importante pour les clubs amateurs".

Cette manne permettrait de soutenir les clubs amateurs, confrontés à des difficultés budgétaires croissantes, "notamment en milieu rural", se désole l'élu. Jean-François Longeot affirme qu'il ne veut pas "se lamenter en disant qu'on ne trouve plus d'argent pour alimenter les clubs amateurs et pour les aider".

Quel parlementaire proposera de taxer les super-revenus des stars du foot ?
Résultat de recherche d'images pour "macron et les Bleus juillet 2018"
Les députés et sénateurs acceptent de reverser une partie de leurs salaires d'élus à leur parti. Il est donc étrange que l'idée d'appeler les gros salaires du sport - notamment dans le foot ou le tennis - à contribuer à l'effort de formation dont ils ont bénéficié, grâce à la solidarité nationales des contribuables.

Benzema (7,92 millions de livres sterling (2016) paie-t-il ses impôts en France ?


 
Avec 22,2 millions de salaire annuel, le footballeur Paul Pogba, qui s'est délocalisé au Manchester United, est le sportif français le mieux payé. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):