POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 23 septembre 2018

La Macronie assume-t-elle son homophobie ?

Un député LREM défend Marcel Campion après ses propos offensifs à l'encontre des homosexuels

Le roi des forains, Marcel Campion, condamne les homosexuels pour leur
 perversité

Résultat de recherche d'images pour "meilleur ouvrier de fr marcel campion Anne Hidalgo Ance"

Tournée en janvier dernier, la vidéo qui fait le buzz est un avatar des déboires du forain avec la Mairie de Paris, repaire homosexuel, selon lui et bien d'autres. Marcel Campion a donc fait sensation dimanche après la publication par le Journal du dimanche d'une vidéo vieille de neuf mois qui révèle des propos homophobes envers des responsables gay de l'entourage d'Anne Hidalgo.

Dans cette vidéo, la cible préférée de la maire de Paris Anne Hidalgo s'en prend ainsi à l'ancien premier adjoint de Paris, Bruno Julliardhomosexuel déclaré"Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré (l'ancien maire de Paris, Bertrand) Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint. Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu'en même temps il lui a amené tous les homos de la terre. C'est à dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos", a déclaré M. Campion, lors de cette réunion qui a eu lieu, le 27 janvier à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), selon le JDD, non sans intention de buzz.

"Moi, j'ai rien contre les homos; d'habitude, je dis les 'pédés'. Mais on m'a dit hier qu'il fallait plus que je dise ça. Donc, je ne dis plus les pédés; je dis les homos. J'ai rien contre eux, sauf qu'ils sont un peu pervers", a ajouté le roi des forains.

Dans un tweet, Bruno Julliard a annoncé que ces "propos abjects ainsi que leur auteur seront poursuivis en justice".
Plusieurs responsables politiques ont condamné les propos de Marcel Campion. "Ils ne méritent aucune indulgence, ni aucune explication qui pourrait conduire à en relativiser l'intention. Ils sont scandaleux, un point c'est tout !", a écrit  Gilles Le Gendre, le nouveau patron des députés LREM, dans l'air du temps, sur Twitter. Ce député est l'élu du Quartier Latin et notamment Saint-Germain-des-Prés.

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, s'est dit "atterré". Le PS compte en effet Anne Hidalgo et Bertrand Delanoë parmi ses adhérents, ainsi que Bruno Julliard, mais aussi plusieurs maires d'arrondissement, jusqu'au gouvernement, Mounir Mahjoubi, ex-socialiste.

Marcel Campion a assuré qu'il est "tout sauf un homophobe". 
"Si le mot 'pédé' que j'ai dit une fois ou deux a pu déranger certaines personnes je m'en excuse; je suis d'une génération où on disait ces mots-là, mais je ne suis pas homophobe", a-t-il expliqué.

Il a évoqué "des propos un peu sortis de leur contexte dans un mouvement de colère", après avoir "été éliminé du marché de Noël et de la grande roue par M. Julliard".
"Le mot pervers je ne l'ai pas utilisé pour les pédés. J'ai dit que ce sont des pervers parce qu'ils se servent de leur statut d'élus pour essayer de faire des affaires", a-t-il ajouté, précisant que la réunion avait eu lieu "chez moi, dans mon petit café devant une quinzaine de personnes."
"Ce n'est pas homophobe," souligne Joachim Son-Forget, en réaction à la polémique

Un député LREM défend Marcel Campion après ses propos sur les homosexuels

Né en 1983 à Séoul en Corée du Sud, le député des Français de l'étranger, Joachim Son-Forget a estimé que les déclarations de Marcel Campion ne sont pas homophobes. Or, cet élu des Français de Suisse et du Liechtenstein est de nationalité franco-kosovar et la République du Kosovo est à 90% musulmane.

Dans la vidéo de janvier dernier, tournée lors d'une réunion entre amis organisée par le "roi des forains", on entend l'homme tenir des propos critiques envers la maire de Paris Anne Hidalgo, mais aussi qualifier les homosexuels de "pervers" et estimer que Paris était "gouverné par des homos".


Les homosexuels de Paris, clientèle électorale socialiste des prochaines municipales
Résultat de recherche d'images pour "Grande roue du Jardin des Tuileries"

Parmi les nombreux internautes qui ont relayé cette vidéo sur Twitter, l'ancien conseiller communication de François Hollande et potentiel candidat aux municipales à Paris, le socialiste Gaspard Gantzer déclare l'opinion de Campion "invraisemblable et franchement homophobe. Inacceptable". 

C'est à ce message qu'a répondu Joachim Son-Forget, LREM, qui prend la défense de Marcel Campion. "Non, ce n'est pas homophobe @gaspardgantzer il suffit d'écouter en entier de quoi il parle, certes maladroitement, mais pas de sexualité", a argumenté le député La République en marche.

"Je trouve même de bon aloi ses propos personnels sur Mourousi et 'Didine' qui sont la clé de lecture de ce propos", a ajouté l'élu, faisant référence à deux personnalités homosexuelles avec lesquelles Marcel Campion a été ami. 

Les propos de Marcel Campion visaient notamment Bruno Julliard qui a fait démonter sa Grande roue du Jardin des Tuileries. 
C'est le contexte évoqué par l'élu LREM, dont fait abstraction le lobby LGBT.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):