POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 4 septembre 2018

Prélèvement de l'impôt à la source: "Si personne n'est prêt à Bercy, il faut virer tout le monde !"

Le coup de "Kärcher" de Christophe Barbier 

L'ex-directeur de rédaction de l'hebdomadaire L'Express se radicalise !

Il estime qu'un abandon du prélèvement de l'impôt à la source "relèverait de l'incompétence totale"Selon ce coupeur de têtes, il impliquerait même "la démission immédiate" du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Alors que la réforme annoncée depuis Hollande sur le prélèvement de l'impôt à la source était en marche sur des oeufs, Christophe Barbier, éditorialiste, rappelle que cette réforme "a été lancée par Laurent Fabius en 2000, et elle a été reprise sous le quinquennat précédent".

"Si personne n'est prêt, il faut faire un massacre à Bercy"


Et Barbier d'ajouter, dans cette hypothèse : "Cela relèverait de l'incompétence totale - on passe des spots de pub à la télévision, et les courriers arrivent dans les foyers. Ils nous disent qu'ils sont prêts, alors il faut y aller. Il faut virer tout le monde !".

"J'espère que [la grande prudence d'Emmanuel Macron] est un grand bluff du président pour détourner l'attention et dire aux Français 'je vous protège, je demande des réunions supplémentaires pour être sûr que vous n'aurez pas de mauvaise surprise au mois de janvier', commente encore ce quinqua qui, après avoir épousé une mère de deux enfants issue du métissage (une mère française et un père marchand indien), avança en 2012, que "l'immigration est une bonne chose pour la France, une très bonne chose pour la vitalité française".

Si c'est par crainte que les Français, en voyant leur fiche de paie, aient peur et que la consommation s'effondre, que le gouvernement commence à communiquer sur l'idée que l'argent que d'habitude les salariés mettent de côté pour payer leur tiers prévisionnel de 2018, ils n'en auront pas besoin en 2019, puisqu'ils ne seront pas imposés [un an après] sur leur revenu.

Si la réforme ne se fait pas, Gérald Darmanin devra démissionner immédiatement s'il a le sens de l'honneur, et pourra retourner à Tourcoing - une très belle ville dont il s'occupera très bien ! Il faudra même aller encore plus loin: si ça ne se fait pas, il faudra exiger une commission d'enquête parlementaire - il y en a bien eu deux sur l'affaire Benalla. 

Là, ça a coûté 200 millions d'euros [on dit même 250...], sans compter les entreprises privées qui ont mis au point des logiciels pour les vendre, et à qui on a dit qu'elles pouvaient désormais les jeter à la poubelle. Il y a aussi celles qui ont déjà acheté ce logiciel et ne s'en serviront pas. Bref, ce serait un scandale d'Etat bien supérieur à l'affaire Benalla."

VOIR et ENTENDRE l'ayatollah Barbier sur BFMTV :


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):