POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 25 décembre 2017

Nord : un migrant percuté par une voiture

Le clandestin est entre la vie et la mort

Depuis le début d'année 2017, trois migrants ont déjà trouvé la mort dans les environs de Calais


Les faits se sont déroulés sur l’autoroute A16, dans le sens Belgique - France. [Photo Marc Demeure]

Agé de 22 ans, un migrant clandestin de nationalité inconnue était entre la vie et la mort dimanche soir pour avoir été percuté par un véhicule sur l’autoroute A16, à Grande-Synthe (Nord),  entre Calais et Dunkerque, alors qu’il marchait sur le bas-côté, dans le sens Belgique-France. Son pronostic vital est engagé, a affirmé la préfecture du Nord.
Aux alentours de 16h30, "les secours sont intervenus pour un homme ayant été percuté par un véhicule. La victime, dans un état grave, a été transportée au CHR", ont indiqué les pompiers confirmant une information de La Voix du Nord.

Le véhicule ne s’est pas arrêté

De source préfectorale, le véhicule qui a percuté le jeune homme ne s’est pas arrêté. Des témoins de la scène seraient néanmoins parvenus à relever la plaque d’immatriculation du véhicule.Une enquête est en cours "pour connaître les circonstances de l’accident".

Plusieurs accidents sont à déplorer.


On sait maintenant que la victime est un ressortissant irakien. Grièvement blessé, il a été pris en charge par les secours.


Depuis le début de l’année, en janvier, un Ethiopien de 20 ans s'est fait écraser par un camion. Le 20 juin, du fait de barrages de troncs d’arbres posés par des migrants, un Polonais qui conduisait une camionnette, a été tué au milieu de la nuit. C’est la première fois qu’un conducteur meurt suite à la pose d’un barrage surprise. 
C’est le deuxième drame de ce type cette semaine. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un migrant de nationalité afghane est mort, sûrement mineur, dans un accident avec un véhicule, sur la rocade menant au port de Calais, portant à trois le nombre de décès de migrants à Calais et ses environs en 2017. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):