POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 23 décembre 2017

Macron ne serait pas pressé de retrouver Brigitte, le soir venu

Macron fait prévaloir le devoir présidentiel sur le devoir conjugal

Emmanuel fait durer les journées de travail

Résultat de recherche d'images pour "brigitte temps tete porte conseil"Le mythe de la puissance de travail  du quadra nuirait fortement à son appétit sexuel présupposé. La presse caniveau assure régulièrement que les équipes de l'Élysée sont particulièrement épuisées par le rythme que leur impose le président. La répétition est un ressort du comique, mais le risque est qu'il produise un contre-effet, éveillant le soupçon, en l'occurrence, en jetant le doute sur son appétence pour le sexe. Alors que des médecins (anonymes) s'étaient déjà inquiétés du surmenage dont souffrent certains conseillers  - non cités - d'Emmanuel Macron, c'est au tour de Brigitte Macron de "tirer la sonnette d'alarme", rapporte Europe 1, qui a mené ni plus ni moins qu'une "enquête", en ce vendredi de pénurie d'informations.

Les enquêteurs auraient découvert dernièrement que la sexagénaire trouve les draps froids
Maîtresse Brigitte en cuir slim
Elle aurait quitté la chambre conjugale pour aller voir ce qui retenait Manu. Et la retraitée de constater que son étalon s'attardait en réunion avec sa garde rapprochée, à 2 heures du matin. Elle aurait rapidement imposé la fin de cette réunion en demandant à chacun d'aller se coucher.
On se prend à penser que soit Manu est un besogneux, soit Hollande était un rapide qui abattait en deux heures le travail qui en requiert six à Macron.

Les députés de la "société civile" feraient la découverte des nuits courtes


Les nouvelles recrues de LREM ne tiennent pas la distance.
Tout ça pour préparer l'annonce que les conseillers du président auront droit à une semaine complète de congés entre Noël et le Nouvel An. En effet, les agendas du président et du premier ministre sont vides entre le 24 et le 31 décembre. 
La question de la cohérence se pose. Soit le président a besoin d'un temps énorme de travail et il ne peut se prendre de vacances, soit ses conseillers en prennent et il n'y a de travail pour personne, puisque les agendas du couple gouvernemental sont vides. 

La presse d'investigation nous raconte n'importe quoi. 
Résultat de recherche d'images pour "brigitte Macron Nemo  porte conseil"
La présence d'un chien,
comme à l'hôpital,
participe à la thérapie
La porte-parole officieuse de l'Elysée narre aux enquêteurs. "Selon Brigitte Macron, c'est une mesure indispensable pour que chacun se ressource un peu, et en particulier la plume du chef de l'État", rapporte Europe 1. En fait, une opération concertée, puisque France Info s'associe à ce lamento élyséen (cf. la video ci-dessus).

Lors de son entretien déambulatoire accordé au journaliste peroxydé, Laurent Delahousse, pour le service public de France 2, Emmanuel Macron avait déjà raconté le week-end dernier, justement, qu'il en demande énormément à ses équipes. La presse aux ordres ne fait rien d'autres que de rebondir sur un effet de langage qui prend sa source directement dans ce reportage insensé de servilité revisitée sur le modèle de l'ORTF gaullienne des années 60, voilà quelque 60 ans.

Résultat de recherche d'images pour "brigitte Macron Nemo  porte conseil"
Mais s'il veut tenir les cinq longues années de son mandat et ne pas perdre certains de ses conseillers en court de route, sa femme, Brigitte, tente de le raisonner pour qu'il leur laisse un peu plus de temps de repos. La retraitée de l'Education nationale se fait une idée terriblement laxiste des devoirs incombant au chef de l'Etat.

Au final, le couple présidentiel fera une pause. 
Résultat de recherche d'images pour "macron  la mongie"
Manu, mets ton cache-col, j'te dis !
Mamie Brigitte y tient et emmènera le gamin skier à la montagne, histoire de lui oxygéner le cerveau et de reprendre des forces, du côté de La Mongie, dans les Pyrénées, révèle Le Figaro, ce vendredi soir. C'est le village dans lequel le président de la République passait la plupart de ses vacances chez ses grands-parents lorsqu'il était plus jeune et où il retourne régulièrement. La dernière fois, c'était en avril 2017, juste avant l'élection présidentielle. Cette fois, ils se déplaceront soit en avion militaire soit en jet privé de luxe. Mais il ne peut faire moins que son premier ministre : présidentialité oblige ! Et puis son temps, comme celui de Philippe, est précieux...
La presse d'investigation saura-t-elle les y retrouver, au cours de la pause parlementaire de ... trois semaines?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):