POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 21 juin 2017

Macron déplace sur l'Assemblée ses problèmes avec le gouvernement

Laurent Wauquiez ne veut pas d'une moralisation de la vie publique au rabais.

Macron veut-il pervertir ses novices ?


Quatre ministres du gouvernement Philippe sont poussés à la démission, avant d'être mis en examen.   
Et pourtant, pour l'exécutif, seule une mise en examen devait justifier un départ...

Richard Ferrand et les ministres du MoDem quittent le gouvernement en raison de soupçons judiciaires et d'enquête préliminaire... 
...pour "abus de confiance et recel", dans le cas de Sylvie Goulard, ministre des Armées, qui a fait salarier par le Parlement européen des collaborateurs travaillant (peut-être) pour le seul compte du parti, et pour la ministre des Affaires Européennes, de Marielle de Sarnez, pour avoir embauché comme assistante parlementaire au Parlement européen la secrétaire particulière de François Bayrou, en réalité payée par Strasbourg, ou de Richard Ferrand, ministre de la Cohésion, poursuivi en Bretagne pour favoritisme, et en attendant d'éventuelles mises en examen.
De nouveaux développements pourraient salir Macron et Philippe
L'un concerne Nathalie Griesbeck, euro-députée MoDem qui a employé à mi-temps la standardiste du MoDem comme assistante parlementaire pendant cinq ans: un emploi fictif, selon France info.

L'autre implique l
a ministre du Travail, Muriel Pénicaud, venue de la "société civile" qui devait assainir les moeurs politiques au sommet de l'Etat-Macron.
Actuellement en charge du durcissement de la loi Travail (version Valls, portée par Myriam El Khomri), cette ex-dirigeante de 'Business France' avait organisé un déplacement d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, à Las Vegas, sans passer par un appel d'offres, mais la faute n'est pas comparable à celles des ministres MoDem, décide le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner. Or, quand le chef de l'Etat est mis en cause, ce n'est "absolument pas une question", décrète-t-il. La ministre fait pourtant d'ores et déjà l'objet d'une enquête préliminaire ouverte, pour "favoritisme, complicité et recel de favoritisme", à la mi-mars.

Sans compter que François Bayrou, ci-contre au côté de son bras droit, Murielle de Sarnez, a abusé de sa fonction de garde des Sceaux pour exercer des pressions sur le chef de la cellule d'investigations de Radio France à propos d'une enquête de France Inter, avant qu'elle n'ait été diffusée, mettant à mal la liberté d'expression de la presse.



Le vice-président de LR demande
 que Richard Ferrand et Marielle de Sarnez ne président pas les groupes de La République en marche et du MoDem à l'Assemblée nationale

VOIR et ENTENDRE Laurent Wauquiez dénoncer le chaos moral au gouvernement, "un scandale qui va se déporter à l'Assemblée":

Wauquiez dénonce "un scandale qui va se déporter à l'Assemblée".
Le vice-président de Les Républicains déplore que deux des ministres démissionnaires quittent le gouvernement pour prendre la tête de groupes parlementaires à l'Assemblée nationale: Ferrand (LREM) et Sarnez (MoDem).

Laurent Wauquiez ne se satisfait pas d'une moralisation au rabais.
"Il y a trop de doutes pour qu'ils restent au gouvernement, mais par contre
ils vont à l'Assemblée nationale ? C'est une crise gouvernementale majeure et un scandale politique", s'indigne l'ancien ministre de 42 ans, pour la première fois à 35 ans.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):