POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 29 mai 2016

La bataille du rail des syndicats est lancée contre la loi El Khomri

"Ca va mieux"?  Hollande est-il déconnecté ou menteur ?





Nouvelle semaine de galère dans les transports


La CGT et SUD appellent à des grèves reconductibles à la SNCF et à la RATP. Avec des raffineries qui tournent toujours au ralenti et des dockers en lutte, le carburant risque de manquer.

L'Euro 2016 de foot n'est pas à l'abri de perturbations.
"La situation s’améliore" sur le front de l’approvisionnement des pompes à essence, assure pourtant le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, samedi, en l'absence de la ministre des Transports, Ségolène Royal, en retrait. "Il y aura de l’essence" lundi dans les stations, lui faisait écho, également samedi, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

"Mais l’exécutif risque encore de passer une semaine compliquée, selon Libération qui adopte le point de vue du gouvernement plutôt que celui des usagers, ses lecteurs, pris en otages. Le quotidien socialiste dénonce d'ailleurs une "guérilla" sociale anti-loi El Khomri. Les usagers des transports adhéreront difficilement au "ça va mieux" du président.

SNCF, RATP, ports, trafic aérien


Les opposants à la loi travail mobilisent en effet tous azimuts suite à l’appel de l’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, enseignants FSU et étudiants UNEF) "à poursuivre et amplifier les mobilisations" d’ici à l’Euro de football et à la prochaine journée d’action nationale, le 14 juin.

Perturbations à la SNCF
Mobiliséspour défendre leur statut dans le cadre de négociations internes  tardives sur le temps de travail, les cheminots sont appelés à la grève dès mardi soir par leurs quatre syndicats représentatifs (CGT, UNSA, SUD-rail et même CFDT). Un préavis reconductible sur lequel s’est greffée la contestation de la loi El Khomri par la CGT et SUD. Le dernier mouvement des 25 et 26 mai avait été mieux suivi que le précédent et, "vu le bras de fer en cours avec le gouvernement" (Libération) ou l'entêtement de Hollande et Valls qui réitèrent leur détermination à "ne pas lâcher", des perturbations plus importantes sont à prévoir sur le Transilien, les Intercités, le RER et dans une moindre mesure les TGV.

Grève "illimitée" à la RATP

Manifestation de jeudi 26 mai contre la loi travail,
entre Bastille et Nation, à Paris.
La CGT a lancé un appel à la grève "illimitée" à compter de jeudi sur toutes les lignes de la RATP. Le syndicat majoritaire demande à la fois la réouverture des négociations salariales annuelles et le retrait de la loi travail. Lors de la dernière grève du 30 mars, la CGT et l’UNSA, second syndicat de la régie des transports, avaient réussi à immobiliser un train sur deux en moyenne, sur les lignes A et B du RER. Dans le métro, les trois quarts des trains avaient continué à circuler normalement.

Or, la CGT promet cette fois une mobilisation plus forte sur la durée. L’idée est de tenir jusqu’à ce que les révolutionnaires de SUD arrivent en renfort : le troisième syndicat de la RATP a en effet appelé, lui, à la grève à compter du 10 juin, pour redonner du souffle au mouvement. Une date hautement stratégique avec le match France-Roumanie qui donnera le coup d’envoi de l’Euro au Stade de France. 
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, voulait croire hier qu’"il n’y aura pas de grèves de trains et de métro" pendant la compétition, se disant persuadé que la CGT ne veut pas "prendre en otage la France" et ses invités. Mais les opposants à la loi El Khomri estiment que la défense du code du travail passe avant un match de foot.

Appel à "amplifier" la contestation dans les ports

Toute puissante chez les dockers, la CGT appelle à "poursuivre et amplifier l’action" avec un nouvel arrêt de travail jeudi. Les ports du Havre et de Saint-Nazaire, ainsi que le terminal pétrolier de Fos-sur-Mer, devraient être à nouveau paralysés. Et les navires chargés d’hydrocarbures à raffiner auront bien du mal à livrer leur cargaison, commente Libération, plutôt que de souligner que les clients étrangers, reconquis depuis la dernière grève, risquent de se rediriger vers Rotterdam.

Raffineries débloquées mais en activité ralentie

Six des huit raffineries françaises sont toujours à l’arrêt ou tournent au ralenti. La raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) constitue un point particulièrement chaud. La CGT a lancé un appel à la grève illimitée après les menaces du PDG de Total, Patrick Pouyanné, de "réviser sérieusement" ses investissements et tandis que les compagnies aériennes françaises sont incitées à s'approvisionner à l'étranger. Ce bras de fer pourrait à nouveau perturber l’approvisionnement en carburant des automobilistes cette semaine, malgré le déblocage provisoire de la plupart des dépôts. La seule solution pour le gouvernement sera de puiser à nouveau dans ses stocks stratégiques d’essence, comme il l’a déjà fait, bien que Le Foll l'ait nié (cf. lien PaSiDupes). Il  reste au gouvernement une centaine de jours de consommation disponibles depuis les trois premier consommés en deux jours.
Les dockers du Havre sont venus prêter main forte aux grévistes de la raffinerie Total. Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), 27 mai.Les dockers du Havre sont venus prêter main forte aux grévistes de la raffinerie Total à Gonfreville l’Orcher (Seine-Maritime), 27 mai.
Retards et annulations dans les aéroports

Les contrôleurs aériens, malgré leurs statuts très avantageux, seront aussi à nouveau en grève de vendredi à dimanche, à l’appel des syndicats de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), cette fois uniquement pour des revendications internes. Retards et annulations sont à prévoir dans la plupart des aéroports de Paris et de province du fait des aiguilleurs du ciel.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):