POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 6 mai 2016

Sondage: la popularité de Hollande "ne va pas mieux" que le pays

Hollande bat un nouveau record: à 16 % d'opinions favorables seulement, il conforte sa place de président le plus impopulaire de la Ve

Pas plus d'inversion de la courbe de popularité du chef de l'État que du chômage

Hollande ne rallie plus que 16 % d'opinions favorables, selon Elabe.
Bien qu'il ait toujours à prouver ce qu'il serine dans les faits,
il passe du temps présidentiel à mener de nouveau sa campagne personnelle, occupant le terrain puisqu'aucun socialiste ne l'a encore défié. Il  défend mordicus un bilan qui l'accable et tente de convaincre qu'il est "de gauche". La courbe du chômage pourrait bien s'inverser, des indicateurs passent au vert ? Allons donc !

François Hollande continue de battre ses propres records d'impopularité.
Il a enregistré une nouvelle baisse de sa cote de confiance, perdant 2 points en un mois en dépit de son déploiement dans les media et en régions, atteignant ainsi son plus bas niveau depuis le début de son quinquennat, selon le baromètre Elabe publié jeudi.

Seulement 16 % des sondés déclarent faire confiance au chef de l'État pour " affronter efficacement les principaux problèmes" du pays, un niveau encore jamais atteint par ce baromètre, après plus de quatre ans aux affaires.
Il recule auprès des sympathisants socialistes (- 3) avec 56 % d'opinions favorables, et également auprès des jeunes (- 6 chez les 18-24 ans) à 14 %, selon cette enquête pour Les Échos et Radio Classique et tandis que les jeunes socialistes  du  MJS affirment le soutenir tout en contestant l'efficacité des mesures en leur faveur.

La popularité du premier ministre Manuel Valls continue de s'effondrer

Il chute lui aussi au plus bas depuis son arrivée à Matignon en avril 2014, avec seulement 20 % de cote de confiance. Valls perd des kilos et deux points en un mois.

Depuis décembre 2015, la cote de l'exécutif n'a cessé de baisser.
Macron s'envole  au contraire. Avec 43 % d'opinions positives (+ 5 points), il enregistre la plus forte progression en un mois. Le ministre de l'Économie se situe désormais à seulement un point d'Alain Juppé, premier du classement des personnalités pour l'ensemble des Français, avec 44 % (- 3) d'opinions favorables, mais qui voit sa cote baisser depuis 2 mois (- 8). 
A six mois de la primaire à droite, la cote de Nicolas Sarkozy qui ne s'est pas déclaré et se consacre au redressement des Républicains est également en baisse à 22 % (- 2), et l'ancien chef de l'État recule en particulier auprès des sympathisants de droite et du centre (48 %, - 4).
Parmi les candidats déclarés à la primaire de la droite, Bruno Le Maire, fait campagne mais reste stable à 30 %, gagnant toutefois  5 points auprès des proches de la droite (62 %).
Inversement, l'ancien Premier ministre François Fillon perd 6 points auprès de l'ensemble des Français, à 28 %, et 5 chez les sympathisants de droite (59 %). Alain Juppé reste en tête auprès des sympathisants de droite, avec 71 % d'opinions favorables.

En fait, les Français ne font actuellement confiance à personne.
Enquête réalisée sur Internet les 2 et 3 mai auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

1 commentaire :

  1. Les casseurs sont des anar, des trotskistes et des Nuit Debout: des révolutionnaires anti-républicains. Pourquoi ne pas le dire?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):