POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 24 mai 2016

Pas de pénurie, selon le pouvoir; toutes les raffineries pourtant en grève, selon la CGT

Blocages de dépôts de carburant sans pénurie ?

Manuel Valls a de nouveau haussé le ton, hier soir

Rupture d'approvisionnement,
mais pas de pénurie ?
Depuis Jérusalem où il se trouve en déplacement, le Premier ministre a encore pris la parole dans la foulée d'une intervention musclée des forces de l’ordre à 4h00 du matin à Fos-sur-Mer. "Je veux une nouvelle fois rassurer les Français, leur dire que l'État fait preuve d'une grande fermeté pour qu'il n'y ait pas de pénurie de carburants", a-t-il affirmé, bien que la pénurie s'étende vers le sud depuis le grand ouest et le nord. 

Lundi matin, six des huit raffineries françaises étaient "à l'arrêt ou en cours d'arrêt" et elles sont maintenant toutes bloquées, ainsi que plusieurs dépôts de carburants, principalement dans le Nord-Ouest de la France, soit par une grève de leurs salariés soit par des actions extérieures de chauffeurs routiers ou de militants CGT étrangers aux raffineries venus en renfort.

Ces blocages ont lieu en protestation contre l'absence de débat et le passage en force du projet de loi contesté de réforme du Code du Travail. 

Mêmes débloquées, toutes les raffineries de France sont désormais en grève

Les militants CGT des Bouches-du-Rhône ont résisté aux forces de l'ordre dans un climat très tendu et le syndicat confirme ce matin le durcissement du mouvement, assurant que l'intervention du gouvernement est responsable de l'extension des blocages et de l'expansion de la pénurie.

07h - Les forces de l'ordre sont intervenues à 04h15 pour débloquer la raffinerie Esso ainsi qu'au dépôt de carburants de Fos-Sur-Mer (Bouches-du-Rhône),bloqués depuis la nuit dernière par plusieurs centaines de militants CGT. "Les gardes mobiles sont arrivés vers 04h30 et ont fait usage de canon à eau et de gaz lacrymogène pour faire partir les militants", a déclaré Olivier Mateu, secrétaire de la CGT des Bouches-du-Rhône. "Les militants se sont repliés sur l'Union Locale de Fos-sur-Mer", a-t-il ajouté. Le blocage du port pétrolier et du dépôt de Fos-sur-Mer avait entraîné une pénurie de carburant dans plusieurs centaines de stations du Sud-Est.

08h - La CGT annonce que les huit raffineries de France sont en grève sans donner plus de précisions pour le moment.

08h15 – Selon la CGT, la grève est désormais votée dans les huit raffineries que compte la France. "Une grève a été votée ce matin à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) en réaction à la charge des forces de l'ordre à Fos-sur-Mer", (…) "A Fos, la grève a aussi été votée. Plus aucun produit ne sort. Il y a maintenant huit raffineries sur huit en grève", a déclaré aux agences de presse Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral du secteur pétrole de la CGT.

08h30 – Depuis Jérusalem, le chef du gouvernement promet que “d'autres sites seront libérés”, ajoutant : "il n'y aura pas de retrait" du projet de loi travail" et "la CGT est dans une impasse".

08h35 : La préfecture de la zone de défense et de sécurité de l'Ouest a appelé hier soir les automobilistes à cesser les "approvisionnements de précaution" en carburant. Car, comme le montre ce reportage, la réalité de la pénurie est telle que les automobilistes sont poussés à courir les stations-service pour faire le plein et la consommation serait plus élevée qu'à l'ordinaire.

Carburants : la peur de la pénurie

Si le ministre des Finances se veut ferme et rassurant. Aux abords des dépots de carburants et des raffineries les blocages se poursuivent. Ce soir au moins six des huit raffineries de pétrole implantées dans l'Hexagone sont touchées par la grève.. Alors à quoi faut-il s'attendre dans les prochaines heures ? Les stocks seront ils suffisant pour éviter la pénurie ?
08h45 - "Il ne faut pas inverser la hiérarchie des responsabilités. Qui est à l'origine des hostilités ? Ni les automobilistes privés de carburant et pointés du doigt, ni les salariés des compagnies pétrolières. C'est le gouvernement avec la manière et le fond du projet de loi réformant le code du travail, 130 pages qui débarquent un beau matin sans aucune concertation avec les organisations syndicales", a déclaré ce matin Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT et retraité (depuis juin 2014, à 55 ans) au poste d'administrateur du Bureau international du Travail (BIT), et qui reprend du service, sur Europe 1.

L'exécutif socialiste nie la pénurie de carburants



Toutes les raffineries de France sont déclarées en grève par la CGT ce matin, peu après 8h. La grève a été votée dans les huit raffineries du pays, alors que six étaient déjà bloquées hier par les opposants à la loi travail. La pénurie d'essence est désormais inévitable dans toute la France, alors que les stations service étaient déjà sous tension depuis une semaine et que les salariés du terminal pétrolier du Havre avaient eux aussi décidé de se mettre en grève hier soir.

La pénurie d'essence, niée par le gouvernement mais constatée par de nombreux automobilistes de l'Ouest et du Nord du pays depuis plusieurs jours, est donc en passe d'aggravation ce mardi 24 mai 2016.

Les difficultés d'approvisionnement en carburant persistaient lundi dans les stations-service avec de nouveaux blocages d'opposants au projet de loi travail. Selon les opérateurs, la situation devrait s'améliorer en fin de journée. Sur le terrain, comme ici aux pompes à essence du centre commercial Carrefour à Pontault-Combault, nous avons rencontré des automobilistes qui ont dû se rendre dans 4 stations avant d'en trouver une ouverte.

VOIR et ENTENDRE le vécu des automobilistes pris en otage que Valls dénonce, depuis le Proche Orient :
video

Face à la pénurie de carburants qui s'étend
peu à peu sur l'ensemble du territoire, les prix des produits pétroliers ont-ils tendance, oui ou non, à augmenter? Pour le moment, les professionnels répondent qu'il n'y pas de majoration senssible, mais "sur le terrain, la situation est plus nuancée, répond un bon connaisseur du secteur. Cela dépend en réalité de la marge de manœuvre dont disposent les gérants de stations-service. Certains disposent d'une latitude pour faire rapidement bouger les prix, d'autres pas. Cela dépend du réseau de distribution en question, selon qu'il soit affilié à un pétrolier, une enseigne de la grande distribution ou à un indépendant."
Et une huitième journée nationale de grèves et de manifestations est en outre programmée jeudi 26, à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-Fidl-UNL.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):