POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 11 mai 2016

Valls intervient dans la composition d'un débat sur BFMTV

Le premier ministre a fait envoyer un SMS pour se plaindre de la composition d'un plateau...

Valls est-il chez lui à BFMTV ?

L' "homme fort" de Matignon est-il encore 
plus petit que Macron, dit 'micron pénis', 
selon le geste d'Elliot Lepers ?
Jean-Baptiste Boursier, présentateur sur BFMTV, a été choqué par l'interventionnisme de Matignon. Le cabinet de Manuel Valls lui a en effet adressé un SMS pendant un direct. Le journaliste animait mardi soir un plateau sur le thème du 49.3 et de la loi travail, intitulé "Vers une motion de censure à gauche ?" 
Étaient invités Olivier Falorni, député de Charente-Maritime comme candidat dissident (divers gauche) à la législative de 2012 et tombeur de Marie-Ségolène Royal aux législatives 2012, mais également Elliot Lepers, fils de John Paul Lepers, journaliste de France Inter à Canal+ ou France Télévisions, en passant par TF1, mais actuellement sur la Web TV LaTéléLibre, et lui-même figure écolo de la gauche radicale qui proteste depuis des mois contre la politique économique du gouvernement. 
En 2011, Elliott Lepers, "designer politique" de 24 ans, était d'ailleurs le directeur artistique de campagne d’Eva Joly dont il a dirigé la campagne numérique. Depuis son score minuscule, le jeune activiste a repris sa liberté pour s'associer à Caroline de Haas, agitatrice de "Nuit Debout"avec laquelle il souhaite créer une nouvelle force de subversion anarchiste.

En revanche, aucun représentant de Bercy n'avait pas daigné être présent. 
Les ministres de Bercy ont-ils reçu un SMS sanctionnant leur couardise ? 

A 22 h 40, le cabinet de Manuel Valls a donc envoyé 
un SMS au journaliste pour lui faire part de son mécontentement. 

Et, face à la caméra, le journaliste bac +1 et venu d'i-télé a dénoncé cette pression de l'exécutif socialiste. 
"En toute transparence, pour raconter un peu comment les choses se passent à la télévision, je viens de recevoir un message du cabinet de Manuel Valls à l'instant me disant : Tiens, c'est bizarre, dans les gens qui sont présents sur votre plateau pour parler de cette journée, où sont les légitimistes ? Ceux qui défendent le texte ? Eh bien, pour vous expliquer les choses très clairement aussi, personne n'a souhaité venir défendre ce texte. Beaucoup ont été sollicités et personne n'a souhaité le faire...", a déclaré l'animateur de 'Grand Angle', journaliste bac +1 venu d'i-télé.

La parole est au CSA, régulateur de l'audiovisuel en France

Voire au Conseil d'Etat -si le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Olivier Schrameck, était défaillant - qui devra juger si le Catalan a l'excuse de la fébrilité dans le débat avorté de son projet controversé de loi travail qu'il compte faire passer sous la menace de l'article 49.3 sur la tempe des élus de la nation.


1 commentaire :

  1. les valeurs de la république .........sovietique

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):