POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 26 mai 2016

Le mari de Fleur Pellerin ne fait pas non plus l'affaire auprès de Hollande

Les candidats à la direction de l'Elysée ne se bousculent pas

Hollande perd son directeur de cabinet qui a décidé de partir

A un an de la fin de son mandat, les collaborateurs  de François Hollande, préfèrent abandonner le navire: après le conseiller économique du président parti dans le privé, c'est son directeur de cabinet.
Le dircab, Thierry Lataste (62 ans, ci-contre), a été nommé haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie (bien que co-prince en Andorre), une fonction qu'il a déjà occupée de 1999 à 2002. Ancien directeur de cabinet de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, arrivé à l'Elysée quelques jours avant les attentats de janvier 2015, le conseiller de François Hollande connaît déjà le haut-commissariat de Nouvelle-Calédonie, dont il a été secrétaire général de 1991 à 1993, avant d'être nommé directeur de cabinet du secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Jean-Jack Queyranne, de 1997 à 1999.
  
L'impétrant est un énarque de talent qui a accompagné François Hollande durant la campagne de 2012 mais qui est surtout connu pour être aussi le mari de l'illettrée qu'il a fallu remplacer par Audrey Azoulay lors du dernier remaniement. Vous l'avez deviné, il s'agit de Mme Pellerin, une Fleur déposée au ministre de la Culture en août 2014 (pour son anniversaire) et virée sans ménagement en février 2016.
En 2002, repérée par Pierre Moscovici, Fleur Pellerin intégra l'équipe des plumes du candidat Jospin, puis en 2007, elle s'occupa de la presse spécialisée pour le compte de Ségolène Royal. Nul besoin à ces postes d'avoir lu, un abonnement à Closer suffit. Elle s'engagea à fond dans la campagne de François Hollande et en fut récompensée.
L'époux Pellerin est actuellement au Conseil d’Etat. Après avoir soutenu Ségolène Royal en 2007, Laurent Olléon s’attendait à être nommé secrétaire d’Etat après l’élection de François Hollande en 2012, mais la parité a voulu que ce soit son épouse Fleur Pellerin. Enarque de la promotion Valmy, celle de Bruno Le Maire notamment, il avait pourtant dirigé le cabinet de Anne-Marie Escoffier à la décentralisation.

Depuis le limogeage de son épouse en février 2016, Laurent Olléon n'était pas tendre avec François Hollande sur sa page Facebook privée, alors que sa page publique reste silencieuse depuis janvier.
A ses 532 amis, il a souvent fait part de son amertume. Par exemple, il approuvait la Une du Parisien titrée "Monsieur Bricolage après le remaniement de François Hollande". Ou encore il postait une photo du Titanic où il se demandait "où vaut-il mieux se trouver?" au lendemain de l'éviction de son épouse. Sans oublier de nombreux liens vers des articles fustigeant la politique ou les actes de François Hollande. Ainsi, à propos de la légion d’Honneur remise par Hollande au prince héritier saoudien, il s'interrogeait: "Comment a-t-on pu passer d’un président à l’autre, du tout Qatar au tout Arabie Saoudite, en négligeant à ce point l’importance de l’Iran ? Au surplus, en termes de communication, ça mine un peu la profession de foi féministe dans Elle…"
Le 3 mars, il a partagé un lien vers un papier intitulé
"Pourquoi Hollande n’est déjà plus Président".
Mais Hollande préfère tenir ses détracteurs aigris à l'oeil.

Laurent Olléon avait été pressenti pour devenir le nouveau dircab de François Hollande

L. Olléon avait été chargé par le gouvernement 
d'étudier d'éventuelles évolutions du statut 
de Saint Pierre et Miquelon
Laurent Olléon, qui s'était vu préférer son épouse Fleur Pellerin pour une question d'équilibrage des genres au gouvernement, avait fait les frais de la compétence, explique aujourd'hui pourquoi il a refusé le poste. "J'ai en effet refusé la fonction que me proposait le président de la République", a commenté Laurent Olléon.

Et il précise que cela n'a rien à voir avec les mauvais traitements subis par sa femme.
"Le dircab s'occupe de deux choses à l'Élysée: des 800 membres du personnel et de la remontée d'informations policières et du renseignement. C'est pour cette raison que cette fonction doit être dévolue à un préfet. Ce que je ne suis pas", a-t-il tenu à préciser. Thierry Lataste avait été fait préfet de région en juillet 2012 et directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en décembre 2012. La compétence n'est pas pour Hollande un critère déterminant...

Olléon 
ne rejoindra donc pas au Château Boris Vallaud, secrétaire général adjoint de l'Elysée depuis novembre 2014 et mari de la ministre Najat Vallaud-Belkacem...

Le poste de dircab de Hollande est vacant.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):