POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 20 octobre 2015

Régionales: Julien Dray insulte Bartolone et Cambadélis

Le Parti de Gauche diffuse un enregistrement embarrassant de Julien Dray

La vidéo qui sort avant la 5e claque électorale pour les Régionales

La guerre est déclarée entre le socialiste Julien Dray et le Front de gauche. 
Irrité de faire sans cesse les frais des attaques de la tête de liste PS aux élections régionales dans le Val-de-Marne, le Parti de gauche de Mélenchon, une des composantes du Front de Gauche, a exhumé un enregistrement pirate des plus embarrassants pour Julien Dray. Celui qui a perdu sa circonscription de l'Essonne en 2012 y critique vertement le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, et l'actuel président cumulard de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, deux éléphants du Parti socialiste qui viennent pourtant de relancer sa carrière politique. 
  

Quand Julien Dray s'en prend à Jean-Christophe Cambadélis et Claude Bartolone, il n'est plus dans le 'politiquement correct'.
Officiellement, Julien Dray est pourtant "toujours solidaire de Jean-Christophe Cambadélis, l'actuel premier secrétaire du PS, de Claude Bartolone, tête de liste PS en Île-de-France aux élections régionales [et pourtant toujours président mais absent du perchoir], et du gouvernement, "ironise "dans ses interviews" le secrétaire du Parti de Gauche, Alexis Corbière qui a rendu l'enregistrement public,.

Bartolone est un chat noir du PS, selon J. Dray 

Julien Dray attribue à Cambadélis et Bartolone la défaite de la gauche en 2002. Dans cet extrait audio non daté, mais probablement enregistré avant les régionales de 2010, Julien Dray se félicite d'avoir dissuadé Claude Bartolone de se mettre en avant, "parce que chaque fois qu'il est sorti", c'est "une catastrophe pour la gauche".

VOIR et ENTENDRE un récit du parcours de Julien Dray:
 
Cambadélis et Bartolone sont "deux grands fainéants devant l'éternel"

"Deux manipulateurs" aussi, assène le conseiller régional PS d'Île-de-France dans la vidéo.
 
"Cambadélis, il n'a jamais pris la parole devant l'Assemblée nationale", explique-t-il, désignant les apparatchiks inutiles

Pour les régionales, la tactique de Bartolone et Cambadélis c'est "on va leur faire peur aux électeurs, comme cela ils seront obligés de voter pour nous", confirme Julien Dray. 
Cette vidéo embarrassante pour la tête de liste apparaît à point nommé. 
Le Figaro souligne en effet la malencontreuse coïncidence de cette publication avec un entretien de Julien Dray au Supplément de Canal+, où il a vivement critiqué Mélenchon, le co-fondateur du Parti de gauche. De quoi déclencher ce caillassage d'Alexis Corbière. 
"Julien Dray s'est fixé une tâche: engager systématiquement le bras de fer contre Jean-Luc Mélenchon et ses amis," accuse depuis quelques temps, ce dernier sur son blog. "Le "tireur d'élite" du PS anti PG, c'est lui," la tête de liste PS aux élections régionales dans le Val-de-Marne.

Organisée pour l'unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales, l'opération du référendum socialiste visait en vérité à mettre la gauche radicale en accusation. Au final, c'est un fiasco. Cambadélis attendait 300.000 participants, mais il n'en a mobilisé que 200.000. 
De plus, il n'aura pas seulement stigmatisé EELV et le Front de gauche (PCF et Parti de gauche). En plus, des triches qui ont jeté le discrédit sur ce scrutin le week-end dernier (ainsi, à titre d'exemple, une journaliste de France TV info avoue avoir pu voter vendredi matin dans le 19e puis dans le 3e arrondissement de Paris), celui-ci n'a fait que renforcer un peu plus les tensions à gauche. 
En recherchant apparemment l'unité, mais en réalité la désunion, Cambadélis  a atteint son objectif réel, la fracture de la gauche. Pendant des mois, jusqu'aux prochaines élections, le PS martèlera donc que son échec aux régionales est la responsabilité de la gauche radicale. Mince satisfacion, mais grand bonheur du FN.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):