POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 26 octobre 2015

Accident de Puisseguin: Hollande arrive pour une cérémonie en mémoire des victimes, à Petit-Palais

Le croque-mort Hollande livre les chrysanthèmes ce mardi

Le président de la République est attendu à Petit-Palais (Gironde), cette fois
Valls, Cazeneuve et Vidalies avaient ignoré ce village pourtant plus durement touché que Puisseguin où ils s'étaient rendus par erreur. La cérémonie en hommage aux 43 victimes de l'accident de Puisseguin le vendredi 23 aura donc bien lieu à Petit-Palais, en présence du chef de l'Etat

Est-ce de la délectation morbide ?
Samedi 24, l'Elysée a fait savoir que le président de la République, la maire de la commune et le préfet était convenus "d'organiser une cérémonie mardi 27 en hommage aux victimes".
Quatre jours après le drame de Puisseguin, l'un des pires accidents de la route qu'a connu la France, François Hollande est attendu dans le village martyr de Petit-Palais (Gironde), commune d'où venait la quasi totalité des personnes âgées tuées dans la collision de leur autobus de tourisme avec un camion de transport.
La seule présence - discrète, mais solidaire - des préfets de région et du département n'aurait-elle pas contribué au respect du deuil de la population et à son recueillement ?

Ce lundi, le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a fait un premier point sur l'enquête

Lors de cette conférence de presse, le procureur de la République et les enquêteurs ont communiqué ce lundi de nouvelles informations sur les circonstances du drame, laissant entrevoir un probable scénario du drame. "Le chauffeur du poids lourd (...) s'est déporté sur la voie de gauche, alors que la route était sinueuse à cet endroit, comme indiqué par la signalisation. (...) Des traces de ripage et de freinage laissent penser que le conducteur a tenté de redresser son véhicule", a expliqué le procureur.

Restait à savoir comment les deux véhicules ont pu s'embraser aussi facilement. Selon les enquêteurs, une tige métallique d'un peu plus d'un mètre, retrouvée dans l'habitacle du camion, serait à l'origine de l'incendie. Elle se serait plantée dans un réservoir additionnel de gasoil sous l'effet du choc. Sous pression, celui-ci s'enflamme beaucoup plus facilement, ce qui aurait suffi à causer l'incendie qui a piégé la plupart de passagers de l'autocar.

Il a également fait part de son intention d'ouvrir une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires". Elle ne pourra cependant être ouverte que lorsque l'ensemble des victimes seront identifiées, ce qui devrait être fait à la fin de la semaine prochaine.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):