POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 30 octobre 2015

Thomas Fabius, sous mandat d'arrêt aux Etats-Unis

Le fils du ministre des Affaires étrangères de Hollande flambe à Las Vegas

Les enquêteurs s'interrogent sur des flux financiers massifs et suspects du fils du ministre sous le coup d'un mandat d'arrêt aux États-Unis.
Thomas Fabius, "un enfant pas si gâté,"
selon L'Express
Sa folle nuit du 16 mai 2012 à Las Vegas a attiré l'attention sur le fils du socialiste. Durant cette soirée, il a distribué aux casinos des chèques en bois totalisant 3,5 millions de dollars... Le mandat d'arrêt, signé par le juge William Kephart en mai 2013, mentionne que les poursuites sont engagées par "l'Etat du Nevada contre Thomas Emmanuel Fabius".

Le mandat d'arrêt visant ce fils de... de 34 ans n'est pas international mais s'applique à tout le territoire américain, a précisé jeudi n porte-parole du bureau du procureur du comté de Clark, dans l'Etat occidental du Nevada où se trouve la "capitale du péché". En d'autres mots, l'aîné des fils Fabius risque de se faire arrêter s'il pose le pied aux Etats-Unis, a précisé ce porte-parole.

Cette nuit-là, Thomas Fabius fêtait la nomination officielle de papa chef de la diplomatie de Hollande et avait contracté ces énormes dettes de jeu dans la nuit du 15 au 16 mai 2012, a enfin révélé l'hebdomadaire Le Point.
Et le 17 mai, ce papa vertueux imposait justement aux membres du gouvernement la signature d'une 'charte de déontologie" édifiante, exigeant 'intégrité et exemplarité' : "Le bon fonctionnement d’une démocratie passe par l’existence d’un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent." Et le bon fonctionnement d’une famille de socialistes nantis ?

Un flambeur compulsif

Il ne manquerait plus qu'il soit jugé irresponsable !
Le Point vante ses exploits en République autoproclamée de Chypre du Nord, surnommée la Las Vegas de la Méditerranée. Une quarantaine de casinos pour 250.000 habitants s'y niche. C'est ici, dans ce "paradis" des flambeurs échappant aux règles du droit ­international, que "Thomas Fabius a encore une fois raflé la mise," écrit Le Point, admiratif. L'hebdo de François Pinault - un soutien de J. Chirac, puis de N. Sarkozy et de F. Hollande, selon les vents politiques - en rajoute: "A la fin de l'année dernière, le fils du ministre des Affaires étrangères y a encaissé un chèque de près d'un million d'euros. La chance sourit à l'aîné des Fabius. Entre avril 2011 et avril 2012, ce joueur frénétique aurait empoché dans divers casinos de la ­planète 13 millions de gains pour seul."

Selon la plainte officielle remontant, quant à elle, à avril 2013, mais révélée jeudi, Thomas Fabius semble avoir été pris d'une frénésie d'achat de jetons et de plaques de casino, enchaînant les chèques en bois.
Utilisant un chéquier de la banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena, il a libellé trois chèques à l'ordre de l'hôtel de luxe-casino The Palazzo (ci-contre): un de 200.000 dollars, un de 409.000 dollars et le troisième d'un million de dollars. Combien de SMIC gaspillés en une seule nuit ?
Joueur invétéré et personnalité douteuse, Thomas Fabius est un récidiviste. Il a déjà été pris à jeter les millions par les fenêtres, notamment dans des casinos où il a parfois laissé de lourdes "ardoises".

Neuf chèques en tout
Au Aria Resort & Casino (ci-contre), un autre complexe offrant des jeux et des chambres luxueuses, ce dépendant à la roulette a remis cinq chèques tirés sur  la Société Générale: deux chèques de 300.000 dollars, deux chèques de 100.000 dollars et un dernier de 200.000 dollars.
Enfin, au casino Cosmopolitan of Las Vegas, Thomas Fabius a laissé un chèque de 900.000 dollars, "sachant 
que le chèque ne serait pas encaissé quand il serait présenté", a relevé la plainte officielle.
Le montant total du préjudice atteint donc 3,509 millions de dollars (3,2 millions d'euros).

La justice américaine n'est pas la première à s'intéresser à Thomas Fabius
Depuis de nombreuses années, le train de vie du fils de... socialiste à la pochette blanche est une insulte aux "sans dents": il  ne correspond ni aux revenus que sa société de conseils est censée lui rapporter, ni au positionnement de l'ancien député de Seine-Maritime à la gauche du Parti socialiste. Il a cédé son siège à son suppléant, Guillaume Bachelay (PS), un soutien de la frondeuse Martine Aubry.
La dernière enquête en date depuis Las Vegas avait été lancée pour éclaircir d'importants mouvements de fonds ayant pu transiter par les comptes du fils du ministre des Affaires étrangères.

Les enfants à problèmes des éléphants socialistes

Taubira -
Tout serait faux sur les rumeurs qui collent aux basques du fils de l'actuelle ministre de la Justice.

Ainsi, une rumeur 'rancie' de deux ans refait épisodiquement surface: "la ministre de la Justice se rend tous les dimanches en hélicoptère en Alsace pour rendre visite à son fils emprisonné pour meurtre". La rumeur a déjà été contestée à plusieurs reprises en 2013... mais elle renaît avec insistance: "selon des fuites pénitentiaires, Christiane Taubira se rend tous les dimanches en hélicoptère visiter son fils emprisonné en Alsace sous un faux nom"
Ce serait faux, mais aucune preuve n'est jamais apportée sur ces mensonges et tentatives de diffamation. Alors que les rumeurs enflaient, n'aurait-il pas été simple et salutaire que ce fils sorte de l'ombre: Laurence Ferrari, Audrey Pulvar ou Ruquier l'aurait accueilli les bras ouverts... Lien PaSiDupes

Touraine - 
Dans la famille Reveyrand de Menthon (à prononcer la bouche en "cul de poule"), une famille de diplomates, il ne faut pas demander le fils. Pour s'être débarrassés de l’éducation de leur fils Gabriel à du petit personnel, les parents paient aujourd’hui cette négligence: le fiston est une petite frappe, un voyou qui, avec un ami à lui, a pénétré encagoulé dans un appartement du 13e arrondissement de Paris où il a ses habitudes et a séquestré en 2011 une femme seule pour lui extorquer sa carte bleue et ses économies en la menaçant d’un revolver sur la tempe.
On ne connaît pas le nom du copain si serviable, espérons qu’il n’est pas fils de l’un des sept autres millionnaires du gouvernement soumis à l'ISF ! Lien PaSiDupes

Trierweiler - 
Un fils de Valérie Trierweiler a été arrêté par les forces de police pour consommation de drogue sur la voie publique. Drogue: arrestation d'un fils de la concubine de l'Elysée, Lien PaSiDupes

Un "enfant terrible", selon
l'indulgent journal Le Monde
Thomas Fabius - Le trentenaire avait notamment éveillé les soupçons en réalisant l'acquisition d'un appartement à Paris - dans une des artères les plus bling-bling de Paris, le boulevard Saint-Germain - pour sept millions d'euros, également en 2012La transaction a fait l'objet d'un signalement à la cellule de renseignement financier Tracfin en juin 2013 et une information judiciaire contre X a été ouverte en France pour "faux", "escroquerie" et "blanchiment" dans des dossiers pour lesquels Thomas Fabius n'a toujours pas, à ce jour, été entendu par les autorités judiciaires qui se consacrent à l'opposition, avec détermination et zèle. Nicolas Sarkozy ou Henri Guaino ne connaissent pas ces lenteurs-là, en toute indépendance de la justice, puisque les juges n'agiraient pas sur ordres. Encore que : François Hollande est intervenu dans les affaires judiciaires: Canal+ le démontre: lien PaSiDupes

Le premier dossier concerne donc l'achat par le trentenaire de l'ancien appartement du réalisateur Claude Zidi au Fbg Saint-Germain, au coeur du Paris des bobos: 280 m² pour la somme de 7 millions d'euros. Son avocat, Me Cyril Bonan, assure en juillet 2013 que cet appartement a été "acheté dans des conditions normales" et financé "pour partie par un apport personnel de Thomas Fabius et pour partie par un emprunt bancaire, lequel est assorti de garanties usuelles, en l'occurrence une hypothèque sur le bien immobilier, ainsi qu'un contrat d'assurance-vie souscrit par Thomas Fabius et donné en gage à la banque." Des media mettent pourtant en cause la structuration financière de l'acquisition qui justifie une enquête.
En 2009, il conseille l’entreprise Unipay’s dans le cadre de la recherche d’investisseurs pour le financement d’un système de cartes de paiement. Suite à la plainte d'un associé le visant, il avait déjà été entendu par la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA). Il sera condamné à 15.000 euros, dont 10.000 (les deux tiers) avec sursis, pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre d'une procédure de "plaider-coupable".

En 2013, Thomas Fabius qui est connu comme un gros joueur de roulette, est mis en cause par les media pour avoir bénéficié d'un traitement de faveur auprès de la Société des bains de mer (SBM) concernant l' "effacement" d'une dette de jeu de 700.000 euros par un casino de Monaco. La Direction de la SBM a catégoriquement démenti l'information. Les gains aux jeux de Thomas Fabius, non imposables, expliqueraient l'origine de sa fortune. Il est toutefois interdit volontaire de Casino en France.
Or, suite à la parution d'une photo privée datant de 7 ans, un journaleux dévot (fâché avec la langue française), Bruno Roger-Petit, dénonce un acharnement visant avant tout le père de Thomas Fabius. L'ex-inconditionnel socialiste de l'indigent site LePost recueilli par Le Huffington Post exhorta à '"ne pas céder à la tentation qui transforme l'humaine et saine curiosité naturelle en voyeurisme morbide". Depuis, le site alimenté par les ragots d'internautes a été plusieurs fois condamné en justice pour diffamation et contraint à fermer. 

Le 7 juillet 2014, Thomas Fabius aurait forcé un barrage de police, poursuivi par la BAC et des policiers et arrêté. Au volant de son Audi A5, Thomas Fabius s'était engagé dans la rue de Constantine. Or, au numéro 9, un exercice incendie encadrée par deux adjoints de sécurité était organisé au British Council. Quand le véhicule de Thomas Fabius est arrivé devant la foule, alors à l'extérieur du bâtiment, les deux policiers lui ont fait signe de s'arrêter, mais le fils de... est passé outre et a forcé le passage, rapporte France 2. 
Alors, Antoine Kremps (Radio France: France Inter et France Info), encore un 'hoax' ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):