POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 28 octobre 2015

Hollande refuse le droit de vote aux étrangers

Valls enterre l'idée d'un référendum sur le droit de vote des étrangers

La promesse tombe à l'eau, faute de majorité qualifiée au Congrès 

Le Premier ministre a exclu une telle consultation qui aboutirait à "un vote massivement contre". Invité du Bondy Blog, qui s'est fait absorber par... Libération (en janvier 2015!), le Premier ministre Manuel Valls a douché les espoirs de certains sur l'idée d'un référendum sur le droit de vote aux étrangers non communautaires

Reculade: c'était une promesse du candidat François Hollande
"Si vous voulez faire un référendum pour changer cela, je vous donne le résultat, c'est-à-dire massivement contre, 
et en plus nous allons exacerber les tensions autour de cette question", n'a pas envoyé dire Manuel Valls, invité du Bondy Blog à l'occasion des dix ans de la mort de deux jeunes à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de 2005
On pourrait donc voir de l'inconscience ou de la provocation dans l'annonce de Valls, car, ouvert pendant les émeutes dans les banlieues provoquées par l'issue fatale de leurs incivilités, ce blog a pour vocation de raconter la France de la diversité ethnique et d'être la voix des quartiers sensibles dans les débats qui animent la société française.

Le dangereux timing de Valls dans les banlieues

Le premier ministre a en fait ravivé les rancoeurs des jeunes des banlieues. Valls s'en défend, mais confirme ses mauvaises intentions en agitant le chiffon rouge du Front national. "On va dire qu'on a utilisé ce sujet à des fins politiques pour faire monter le Front national, comme cela nous a été souvent dit", s'est plaint Manuel Valls. 

Et de détourner l'attention en se flattant: "Ca ne me paraît pas utile, je préfère me concentrer sur l'essentiel et notamment sur les naturalisations". 
Le Premier ministre se retranche derrière l'absence de "majorité qualifiée au Congrès" qui l'empêche de modifier la Constitution et donc affirme qu'il voudrait "toujours" bien réformer le droit de vote des étrangers à l'Union européenne. 
Et de s'écarter toujours plus de la promesse abandonnée.
"Moi, ce que je souhaite, c'est que d'abord, dans ce pays, on vote davantage, et notamment dans ces quartiers. Les Français qui vivent dans ces quartiers eux-mêmes ne votent pas: les taux d'abstention y sont particulièrement importants et donc inquiétants", a-t-il estimé. Tout en préconisant davantage de naturalisations...

Manuel Valls joue avec le feu en désignant l'ennemi des quartiers
Il a en effet estimé qu'il est "hors de question de laisser le Front national gagner une région" lors des élections régionales des 6 et 13 décembre. 
Tout devra être fait pour l'empêcher. Je vous donne rendez-vous le soir du premier tour", a lancé le pyromane de Matignon. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):