POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 13 décembre 2018

Olivier Faure (PS) reproche à Gilles Le Gendre (LREM) de mentir

"Il ne faut pas mentir, Gilles !" : le secrétaire général du PS Olivier Faure tacle le patron des députés LREM

"Voilà le sens de la démocratie porté par monsieur Faure", a riposté Gilles Le Gendre 



Olivier Faure et Gilles Le Gendre, le 13 décembre 2018.
Le Gendre, hautain et méprisant, ne regarde pas son contradicteur...
Ce cinglant échange a eu lieu dans la salle des quatre colonnes, à l'Assemblée nationale. 
Jeudi 13 décembre, les députés ont débattu de la motion de censure contre le gouvernement. Une séance sous tension, notamment lorsque le patron des députés PS, Olivier Faure, a estimé que la majorité avait "fait le choix cynique d'utiliser le drame [attentat islamiste de Strasbourg] pour mieux cacher la crise", confirmant les réactions spontanées des réseaux sociaux indignés que la presse officielle a aussitôt pointées, les taxant de 'fake news' véhiculées par la "peste brune". 

Peu après cette intervention dans l'hémicycle, le député PS est revenu à la charge contre le patron des députés de la majorité, Gilles Le Gendre, au cours d'un entretien qu'il donnait à la chaîne LCP.

Quand @faureolivier (PS) interrompt en plein direct @GillesLeGendre (LaREM), le patron de la majorité à l'Assemblée nationale...

"Monsieur Faure a une fâcheuse tendance à perdre son calme, a riposté Le Gendre, un ancien journaliste"La vérité, c'est que la Parti socialiste était très divisé", a polémiqué le député LREM. 
Une déclaration qui a fait réagir Olivier Faure, qui se tenait à quelques mètres.

"Absolument pas, la preuve tout le monde a voté ensemble", interrompit le député socialiste. 

"Attendez, moi je ne débats pas avec monsieur Faure en direct, s'est emporté Gilles Le Gendre, lequel semble plus à l'aise face à un 'Gilet jaune' moins blindé face aux déclarations à l'emporte-pièce et aux intimidations. "Ce n'est pas ce qui est prévu. Voilà le sens de la démocratie porté par monsieur Faure".

"On a aujourd'hui une majorité qui cherche a déplacé le débat. (...) Personne ne me fera taire", a finalement conclu Olivier Faure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):