POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 21 juin 2016

Les cotes de popularité de Macron et Juppé s'effondrent

Pas le moment pour Bayrou de sortir du bois en joker de Juppé ?

La popularité de l'Exécutif ne va pas mieux

Période délicate pour les deux ex-chouchous des Français. Si Emmanuel Macron a dit qu'il ne se présentait pas à la présidentielle, ce n'est pas le cas d'Alain Juppé.
L'un rêve d'être président et
  l'autre, son premier ministre
Manuel Valls a encore perdu deux points en un mois (- 19 points en sept mois), selon un sondage Odoxa pour la presse régionale, France Inter et l'ExpressIl n'est pas un bon premier ministre, selon plus de 75 % des personnes interrogées

De son côté, avec seulement 16 % d'avis positifs, François Hollande s'enkyste dans l'impopularité, à son record  en juin.

Les sympathisants de droite font passer Sarkozy en tête

La surprise vient des deux "ex-chouchous" des sondeurs de la gauche. 
Pour Alain Juppé et Emmanuel Macron, c'est désormais la dégringolade. Le senior est désormais crédité de 35 % de cote d'adhésion. Depuis son émission politique ratée sur TF1, la cote du maire de Bordeaux est dévaluée: Juppé a encore perdu trois points en juin, soit un recul de dix points depuis janvier. S'il reste le favori de la primaire de droite à l'automne prochain, la baisse le touchant actuellement est particulièrement forte auprès des sympathisants de droite. 

Les sympathisants Les Républicains marquent leur préférence pour Nicolas Sarkozy  devant Alain Juppé à cette primaire à droite. Au début de l'année, l'écart entre les deux rivaux était de plus de 20 points en faveur de Juppé. 

A gauche, Emmanuel Macron, reflue. 
Il perd sept points ce mois-ci auprès des Français pour tomber à 29 % de cote d'adhésion. Le ministre de Hollande enregistre une baisse encore plus importante auprès des sympathisants de gauche.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):