POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 6 juin 2016

Loi Travail : des oeufs pour Macron, cadeau de bienvenue à Montreuil

Le maire communiste, Patrice Bessac, sait recevoir...


Une centaine de militants CGT et communistes attendaient le ministre de Hollande,
MONTREUIL (SEINE-SAINT-DENIS), LUNDI. Une centaine de militants a accueilli Emmanuel Macron.  
venu à La Poste de Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour dévoiler le timbre émis pour les 80 ans du Front Populaire, Emmanuel Macron a reçu un accueil hostile.




Accueil "chaleureux" à l'arrivée. @EmmanuelMacron touché par des jets d'oeufs. 

Les militants d'extrême gauche ont lancé de nombreux oeufs sur la délégation ministérielle et
certains ont atteint le ministre de l'Economie, dont un sur la tête: shampoing aux oeufs offert !

Des légumes ont également été lancés, car à Montreuil, devant le local des Restos du coeur, on peut jouer avec la nourriture.



La violence de l'entrée de Macron
des légumes et des oeufs jetés

Avant de commencer sa visite, Emmanuel Macron a dû aller se débarbouiller.


Après 1 shampoing aux œufs, @EmmanuelMacron dévoile le timbre hommage au . Sans @PatriceBessac [maire démocrate et respectueux] qui boycott[e].
Sur twitter, la CGT a estimé que le "patron-ministre" a  été reçu "comme il se doit". En république démocratique, façon soviétique.

Parce que Montreuil n'est pas une ville républicaine ?
C'est une coutume locale en terres communistes
que les opposants à la loi Travail préparent des comités d'accueil à chaque ministre en déplacement. 
Fin mai, Emmanuel Macron, ministre maso, a déjà eu un échange tendu avec deux militants survoltés au cours duquel il avait lancé la remarque de bon sens: "la meilleure façon de se payer un costard c'est de travailler." Lien PaSiDupes: "Macron réclame le respect pour les ministres du gouvernement"

Les militants communistes n'en sont pas à leur premier jet d'oeufs contre un ministre ou ancien ministre.
En 2005, c'est par exemple Laurent Fabius qui avait été accueilli de la sorte à la Fête de l'Huma.
Sifflé, insulté, l'ancien premier ministre avait déjà reçu un oeuf sur le crâne. Avant de débattre avec ses "camarades " de l'ex-"union de la gauche" des années 70, expression désignant aussi la période du 'Programme commun' proprement dite, de 1981 à 1984 et se terminant avec le gouvernement Fabius.
Pendant ce temps,
Mélenchon, obséquieux, devisait aimablement avec un "journaliste", donnant à l'"ami Ricorée" de RMC (BFMTV) du 'Môssieur Bourdin', long comme le bras...
Il ne lui a d'ailleurs pas demandé le prix de la douzaine d'oeufs!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):