POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 14 juin 2016

Daesh revendique la tuerie homophobe d'Orlando

Un djihadiste de l'Etat islamique serait l'auteur du massacre dans une boîte gay

Vers 20 h 45, heure française, quelques minutes après l'intervention édifiante de Barack Obama, Amak, l'agence de presse officielle du groupe djihadiste, s'est flatté du massacre de 50 personnes dans une boîte de nuit LGBT, la tuerie la plus meurtrière de l'Histoire des Etats-Unis, en temps de paix.

Le président des Etats-Unis oriente l'enquête vers le terrorisme

Bien que Barack Obama ait évoqué "un acte de terreur et de haine" sans utiliser le terme de "terrorisme", le président avait néanmoins estimé aussi que le FBI avait bien fait d'ouvrir une enquête pour "terrorisme." 
En pleine période électorale américaine, cette revendication terrible fait de la tuerie du 'Pulse', la plus importante attaque terroriste depuis le 11 septembre 2001 sur le sol américain. 
C'est le deuxième attentat revendiqué par Daesh aux Etats-Unis après la tuerie de San-Bernardino (Californie) le 2 décembre 2015 qui avait causé la mort de 14 personnes.

Sur les bâtiments officiels, à commencer par la Maison Blanche, les drapeaux ont été mis en berne et les Américains ont été appelé à observer une minute de silence dans la soirée de dimanche. 
Signe de la gravité de la situation, Barack Obama a annulé le meeting qu'il devait tenir en soutien à la candidate démocrate.

Une tuerie commise par "un combattant de l'armée islamiste"

"L'attaque armée qui a visé un club pour homosexuels dans la ville d'Orlando, dans l'Etat américain de Floride, faisant plus de 100 morts et blessés, a été exécutée par un combattant de l'Etat islamique", affirme Amaq dans un court communiqué citant "une source" au sein du groupe de l'Etat islamique. Le communiqué a été diffusé d'abord en arabe, puis en anglais. Il a été revendiqué par un des organes de presse officiels de l'organisation. Une source l'a confirmé à l'agence Amaq. "L'attaque qui a visé une boite de nuit pour les homosexuels à Orlando (Floride) et qui a fait plus de 100 morts et blessés a été réalisé par un combattant de l'armée islamiste", ont-ils partagé sur les réseaux sociaux.

Le FBI avait enquêté sur Omar Mateen, le tireur d'Orlando, mais sans suite 

"Il s'agit d'un acte terroriste, confirme le gouverneur de Floride, en direct à la télévision, à 21 heures, heure de Paris. Une minute de silence sera observée dans tous les Etats-Unis, à 18 heures, heure locale, a-t-il également annoncé. "Nous avons déclaré un état d'urgence", a-t-il annoncé.

Le FBI avait enquêté sur le tireur d'Orlando, mais des media américains ont identifié sous le nom d'Omar Seddique Mateen, Américain d'origine afghane de 29 ans, qui avait prêté allégeance à l'EI dans un appel passé aux services d'urgence 911, quelques instants avant son crime, et il était déjà connu du FBI pour ses "sympathies" islamistes.

"Le FBI a eu connaissance de son existence quand il a fait des remarques à ses collègues laissant penser à d'éventuels liens avec des terroristes", a expliqué Ronald Hopper au cours d'une conférence de presse, précisant qu'il avait été interrogé à deux reprises. Il avait une première fois été mis sous surveillance en 2013 après des propos extrémistes nouvelle fois. 
Il avait attiré l'attention du FBI une seconde fois en 2014. Aucune suite n'avait été donnée à ces investigations.

Des perquisitions sont menées dans son domicile de Port Saint-Lucie. Les enquêteurs cherchent notamment à déterminer si Omar Mateen a entretenu des liens avec Abou Sallah, un ressortissant américain qui a commis un attentat suicide en Syrie.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):