POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 11 juin 2016

Bagarres au Vélodrome: l'UEFA présume les Russes coupables

L'UEFA ouvre une procédure disciplinaire contre la Russie
Le ministre russe des Sports a condamné l'attitude des supporteurs de son pays, samedi soir, au stade Vélodrome à Marseille. 

Le ministre russe des Sports a condamné l'attitude des supporteurs de son pays, samedi soir, au stade.  
L'UEFA ("fédération européenne de football," selon les amateurs du journal Libération; en fait "Union des associations européennes de football"), en charge de l’organisation de l’Euro 2016, a ouvert ce dimanche une procédure disciplinaire contre la fédération de Russie après les incidents qui ont impliqué au Vélodrome des supporteurs Russes, mais aussi Britanniques lesquels comptent également des hooligans, samedi soir, à la fin du match contre l’Angleterre (1-1). Les Russes se voient notamment reprocher des "perturbations" dans les tribunes, un "comportement raciste" et le lancer de "fumigènes".

Une part de responsabilité que n’a pas cherché à minimiser le ministre russe des Sports, Vitali Moutko.
"Nous allons recevoir une amende de l’UEFA, tel que je le comprends", a-t-il confié à l’agence russe R-Sport, reconnaissant le "mauvais comportement" de supporteurs russes samedi. 
Après le coup de sifflet final au Vélodrome, ceux-ci ont quitté leur parcage et, après avoir enfoncé une ligne de 'stewards" (en français des "stadiers"), ont chargé des Anglais qui quittaient l’enceinte et ont dû se précipiter comme ils pouvaient vers la sortie, parfois en escaladant des grillages.
 
L'UEFA reconnaît "des problèmes de séparation"

Bien que l'organisation présente des failles, son instance disciplinaire, responsable des défaillances et compétente sur ces incidents, puisqu’ils ont eu lieu dans l’enceinte d’un stade où se tient la compétition, examinera ce dossier le 14 juin. Les incidents ayant lieu ailleurs, comme dans les rues de Marseille samedi, relèvent eux des autorités du pays hôte. 

Les "problèmes de séparation" entre supporters au Vélodrome, rencontrés par l’UEFA  sont assumés ce dimanche. Pour l'avenir, l'instance européenne promet d'ailleurs un "dispositif renforcé" du personnel de sécurité dans les stades de l’Euro 2016 en "collaboration avec les autorités françaises". "Bien évidemment, en tant que pays hôte de la prochaine Coupe du monde, nous devons préserver notre image et les gens ne doivent pas la dégrader."

"C’est la pire chose", a encore regretté Vitali Moutko, alors que la Russie doit organiser le Mondial dans deux ans. 
Le ministre russe a également blâmé l’organisation et les procédures de sécurité, estimant selon l’agence russe TASS que "pour que de telles rencontres soient organisées correctement, vous devons séparer les supporteurs. Il y avait des pétards, c’est évidemment mauvais. Il n’y avait pas de grillage, rien"... 

Les hooligans sont-ils tous russes ou également descendus des quartiers nord de Marseille ?

Le journal régional La Provence met en cause des Marseillais dans les affrontements entre Anglais et Russes
Le journal parisien Libération les a occultés, mais une cinquantaine de Marseillais des quartiers est venue provoquer les supporteurs anglais sur le Vieux-Port. Les CRS sont immédiatement intervenus et ont utilisé du gaz lacrymogène pour les disperser.
video

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):