POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mardi 18 juin 2019

Grève à Radio France, suite à l'annonce de suppressions de postes

Et si les contribuables avaient un droit de regard sur la gestion de ce service public

Crise sociale à Radio France: un rapport contredit la direction
Résultat de recherche d'images pour "crise sociale Radio France"
1.300 grévistes pour dénoncer des suppressions d'emplois
(sans que la cote de popularité de Macron en soit affectée,
selon BFM TV et les  sondeurs...)
Un an après son arrivée à la tête de Radio France, Sibyle Veil a annoncé un plan de licenciements transformation qui prévoit de supprimer sur trois ans autour de 300 postes sur 4.600 salariés, déclenchant de vives protestations des syndicats.
Ces suppressions de postes seraient "surdimensionnées", affirme, à l'avant-veille d'une journée de grève prévue ce mardi, un rapport indépendant du cabinet d'experts-comptables Tandem, des "consultants dotés d’une longue expérience du conseil aux comités d’entreprise et organisations syndicales, dans tous les secteurs d’activité" : le mot "indépendant" est-il donc véritablement approprié ? Choisi par le Comité social et économique (CSE) central du groupe Radio France, ce cabinet a confronté les comptes de l'entreprise au projet "Radio France 2022" présenté début juin par Sibyle Veil, la présidente du groupe, désignée, le 12 avril 2018, par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et épouse de Sébastien Veil, petit-fils de Simone Veil et fils de Jean Veil, en 78e position de la liste LREM-MoDem pour les élections européennes...

Selon les premières conclusions de Tandem, la hausse des charges de personnel sur les prochaines années aurait été surévaluée de 8,7 millions d'euros. La direction de Radio France, qui prévoyait entre 270 et 390 départs volontaires, pourrait donc épargner 118 postes, selon ce nouveau calcul.
Dans un contexte d'audiences excellentes et de bons résultats financiers, les comptables de Tandem s'interrogent aussi sur la "soutenabilité" de ces suppressions de postes pour les salariés qui restent, sur la capacité réelle de Radio France à avoir moins recours aux CDD, et sur les ambitions du réseau France Bleu, alors que ses effectifs baissent. 
De son côté, la direction de Radio France "s'apprête à contester fermement les analyses du cabinet Tandem", a déclaré la directrice des ressources humaines de Radio France, Catherine Chavanier.

La direction compte négocier ce nouveau "pacte social" dès la rentrée

La direction présentera ses observations lors d'une réunion du Comité social et économique prévue à partir du mardi 18 juin, jour choisi par six syndicats de Radio France pour lancer un appel à la grève contre ce plan qui constitue, selon eux, un "appauvrissement de l'entreprise".

La direction de Radio France souhaite par ailleurs désigner un autre expert - tout aussi indépendant - pour analyser les hypothèses économiques sur lesquelles se fonde ce projet "Radio France 2022".

Les délais sont serrés puisque  demandant aux salariés de rogner sur leurs vacances pour éviter des suppressions de postes. Si l'avenir de l'entreprise en dépend... Renonceront-ils aussi à leur abattement fiscal de 7.650 euros, en solidarité avec les contribuables retraités qui n'en peuvent plus mais de la pression fiscale qui les cible?

Le groupe veut réaliser 60 millions d'euros d'économies d'ici 2022, pour répondre à la baisse de la contribution de l'Etat (moins 20 millions d'euros sur quatre ans), anticiper une hausse des charges de personnel et investir davantage dans le numérique.

La crise sociale à Radio France atteint la direction. 
Des divergences seraient apparues notamment entre la présidente Sibyle Veil et son numéro 2, Guy Lagache, ancien présentateur de l'émission Capital (2003-2011) sur M6, ex-directeur des magazines et de l'information de la chaîne C8, et actuel directeur-délégué aux antennes, qui serait sur le départ... 
Et bientôt sur BFM ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):