POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 3 mars 2016

Président décérébré, Hollande rebaptise le "ministère de la Famille" en"ministère des familles"

Hollande fait de la provocation avec la Novlangue socialiste

Laurence Rossignol, ministresse de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes, a le sens des priorités ! 

Le président de la République a fait lui-même l'annonce de la création d'un ministère des familles, dans les pages du magazine ELLE. Ce nouvel intitulé doit permettre de "reconnaître toutes les familles". 

La Novlangue vient encore de frapper, observe Julie Graziani.
Après le Ministère du Redressement productif, qui n'a rien redressé ni produit, si ce n'est plus de chômage, et après le Ministère des droits de la femme, celui du droit des Femmes [en 2014, lors du premier gouvernement Valls, les féministes avaient dénoncé la dilution du ministère des Droits des femmes avec la Ville, la Jeunesse et les Sports, entre les mains de Najat Vallaud-Belkacem), "nous avons eu le ministère de l'Egalité réelle; nous aurons prochainement le 'ministère des Familles', en remplacement du ministère de la Famille [relégué au 15e rang sur 18...]. C'est ce qui ressort d'une déclaration de François Hollande faite au magazine Elle, au motif qu'il faut "les reconnaître toutes, les recomposées, les monoparentales, de même sexe. Ce qui est réactionnaire, c'est de considérer un seul et unique modèle familial" Julie Graziani est porte-parole d'Ensemble pour le Bien Commun , et membre de L'Avant-Garde, un réseau collaboratif qui repose sur la mutualisation des idées, des expériences et des parcours.

Hollande a une connaissance limitée de la langue française et une totale absence de convictions

Ses amorces de phrases en "il y a" commencent à être la risée des Français les moins sourcilleux. "Coutumier du redoublement du sujet ("La France, elle est forte"), notre Président malmène à la fois les conventions grammaticales et le bon sens élémentaire, souligne Julie Graziani. L'emploi d'une majuscule dans les intitulés de nos ministères s'explique parce qu'il y fait référence à une notion générique, qui impose donc nécessairement le singulier; conserver cette majuscule au pluriel n'a rigoureusement aucun sens, sauf à considérer que chaque configuration familiale devient une institution à part entière.

Avec le ministère de l'Agriculture, de l'Industrie, de la Défense ou de l'Emploi, le choix du singulier manifeste que la puissance publique, conformément à son devoir de neutralité, s'intéresse à ce qui est commun, et non à ce qui est particulier. Jusqu'à présent, nul ne s'était avisé qu'il y avait là un manque de reconnaissance de la diversité des entreprises qui font l'Agriculture ou l'Industrie française. Faudra-t-il un ministère des Exploitations Agricoles, au motif de mieux valoriser la permaculture ? Ou un ministère des Industries pour que le secteur de la sidérurgie se sente autant reconnue que celui de la mécanique de précision ?

Mais les idéologues ont toujours l'esprit chagrin; en mal de reconnaissance, ou secrètement mal à l'aise avec leurs choix de vie, certains exigent de la puissance publique des marques de déférence et de légitimité.

Il y a là un dévoiement graves de nos institutions, de plus en plus perméables aux réclamations des groupes de pression, et un contresens quant à leur rôle, qui ne devrait être ni de refléter une mosaïque de singularités, ni de donner l'onction gouvernementale à des choix qui ressortent de la vie privée, et qui comme tels, peuvent parfaitement faire l'objet de critiques ou de débats dans la population.

Il y a aujourd'hui dans notre pays des familles dans lesquelles l'enfant est considéré comme l'objet d'un projet qu'il faut réaliser à tout prix [le droit à l'enfant], si besoin au mépris de ses droits propres à naître de son père et de sa mère et à être élevé par eux.
En l'espèce, il conviendrait de ne pas oublier que depuis l'adoption de la loi Taubira un nombre croissant d'enfants sont conçus par PMA ou GPA à seule fin d'être élevés par des couples de même sexe. Un couple de femmes avec un enfant né par PMA peut toujours revendiquer d'être labellisé "famille"; il n'en reste pas moins que c'est une famille dans laquelle on aura délibérément privé l'enfant de son père.[Mais on ne fait plus un enfant que pour soi ou pour créer une 'famille', une 'famille bourgeoise', fût-elle artificielle]

La majorité de nos concitoyens continuera à s'insurger contre ces pratiques, sans être la dupe des manœuvres visant à les promouvoir; en attendant la prochaine trouvaille de notre gouvernement ("un ministère de la promotion de la Tolérance", peut-être, qui servira à approuver la GPA ?), ils continueront à rappeler calmement que toutes les configurations familiales ne se valent pas, quand il s'agit de répondre aux besoins fondamentaux des enfants.

Avec le Code de la Famille, le Code du Travail n'est pas le seul code mis à mal

L'actuelle ministre des Familles s'était retrouvée ministre des Epouses et des Mères et ce n'était pas tolérable pour une ancienne militante de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), sauf pour faire voler le ministère cul par-dessus tête.
C'est donc ainsi qu'elle compte redresser l'honneur perdu du Parti socialiste, incarné au sommet de l'Etat par "petit zizi" et "connard" 1er, selon les agriculteurs du Salon de l'Agriculture 2016 qui s'y connaissent en "fumier", si seulement on reçoit 5/5 leurs cris de désespoir.

Pour mémoire, après la loi Taubira instaurant le mariage entre personnes du même sexe, Hollande et ses députés godillots ont décidé la modulation des allocations familiales en fonction des revenus. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):