POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 22 mars 2016

Le Premier ministre ne fait plus illusion: sa cote de popularité s'effondre

Avec 27% d'opinions favorables, Valls enregistre son pire score à Matignon

La cote de popularité de Manuel Valls est en forte baisse en mars

Il n’en finit pas de décrocher. Manuel Valls a perdu 6 points 
dans le baromètre Ifop pour Le Journal du dimanche diffusé mardi 22 mars, en plein chaos provoqué par sa réforme du Code du travail. 
Le Premier ministre, qui a soufflé le chaud, puis le froid, pour faire passer ce projet de loi, d'abord par la force, ensuite par la négociation et enfin après retouches, a déclenché la mobilisation des syndicats et des organisations de jeunes, lycéens et étudiants, paie dans l’opinion cette mauvaise pratique gouvernementale.

72% des personnes interrogées se disent mécontentes de son action à la tête du gouvernement
 
Avec 27% d'opinions favorables, le Premier ministre enregistre son pire score depuis son arrivée à Matignon en avril 2014. 58% des Français étaient alors satisfaits de son action.

En un mois, Manuel Valls a perdu 15 points chez les employés, passant de 38% à 23% de satisfaits, et 7 points chez les ouvriers, passant de 29 à 22%, et 7 chez les salariés du secteur privé: 23% d’entre eux sont aujourd’hui satisfaits de son action.

57% des proches du PS approuvent encore son bilan, mais ils sont tout de même en recul de 6 points sur février.

L'impopularité du Premier ministre ne protège pas François Hollande

Valls ne fait plus office de paratonnerre à la colère ou à la déception des électeurs. François Hollande perd 2 points de popularité en mars. 

A 74%, les 18/24 ans sont toujours les plus contents du chef de l’Etat (et 26% de satisfaits, chiffre stable). 
Le Président perd 6 points chez les employés (13% de satisfaits) et 3 points chez les sympathisants socialistes (50% d’entre eux sont encore actuellement satisfaits de son action).

Bien que toujours très forte, l’impopularité de François Hollande n’atteint pas - ou pas encore - le plus bas niveau de son quinquennat. En septembre et novembre 2014, seuls 13% des Français étaient contents de lui, avant les attentats de janvier 2015.

Enquête réalisée par téléphone du 11 au 19 mars auprès de 2.054 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):