POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

jeudi 15 septembre 2011

Affaire Bettencourt: les procès d'intention du journaliste du Monde

Les allégations - sans preuves - de Gérard Davet en campagne

Le Stéphane Guillon
du journal Le Monde
n'amuse personne



Alors que le PS est en campagne hors campagne présidentielle

VOIR et ENTENDRE Gérard Davet se livrer "très clairement" à ses supputations.

On relèvera avec intérêt les précautions de langage et les expressions révélatrices d'un néant sur le fond et des mauvaises intentions de ce professionnel en mission de déstabilisation politicienne
, au premier jour de la rentrée politique.

A partir d'un douteux "d'après ce qu'on a compris", le journaliste se livre à des interprétations en cascade, sans qu'à aucune phase de son montage intellectuel il n'apporte le moindre début de preuve. Il ne fait que débiter une suite d'accusations gratuites, mal-intentionnées, voire diffamatoires.
-

Les journalistes en cause

A l'origine diligentée par le site Mediapart du trotskiste Edwy Plenel, un ancien du journal Le Monde (jusque novembre 2004), la polémique est relancée par ...Le Monde, et un thriller politique, dont les co-auteurs sont Davet et Fabrice Lhomme, un journaliste du journal Le Monde (2000-2006) et ancien collaborateur de Mediapart, à compter de janvier 2008. Le bouquin est sorti le 1er septembre, au moment de l'ouverture de la primaire socialiste, à un mois du scrutin de désignation du candidat, prévu le 9 octobre 2011.
Officiellement 'infiltré', le complice d'Edwy Plenel répand sur Le Monde l'esprit et les méthodes subversifs de Mediapart.

VOIR et ENTENDRE Gérard Davet, journaliste au Monde, reçu par Pascale Clark sur France Inter le vendredi 2 septembre 2011 dans une opération de marketing politique, au lendemain de la sortie du bouquin dont le journaliste est co-auteur, "Sarko m'a tuer". L'entretien démarre bille en tête sur le présupposé d'espionnage de la presse, pour un "repérage" du haut fonctionnaire de l'Etat à la source de fuites vers le journal Le Monde et ses journalistes, auquel la juge Prévost-Desprez se livre en outre à des dénonciations calomnieuses, puisque démenties par ses pseudo-témoins.

Gérard Davet par franceinter

L'Etat a-t-il les moyens de se protéger contre les trahisons internes ?
S'il est légal, le secret des sources, au profit de la presse, est-il vraiment légitime ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):