POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 30 septembre 2011

Montebourg veut aussi interdire la télé-réalité

Le candidat socialiste veut mettre tous les Français à Arte !

Montebourg - coupeur de têtes - est une menace pour nos libertés

Libération annonce ce matin que s'il était président de la République, Nono Montebourg mettrait un terme à un genre télévisuel aujourd'hui très suivi: la télé-réalité.
Invité exceptionnel du journal militant, le député intermittent à l'Assemblée nationale est déterminé à " l'interdire ", purement et simplement. On ne sait pas exactement de quelle télé-réalité il parle: de la real tv d'enfermement à la Secret Story , de la real tv d'aventure comme Koh-Lanta ou encore de la télé-réalité musicale, comme X-Factor ou Nouvelle Star.
Mais le sait-il lui-même? Ce spécialiste des charrettes ne fait pas dans le détail.

L'audiovisuel privé est nommément visé

Annonce discriminatoire sans concertation


TF1 a dû sentir le souffle du boulet rouge, mais d'autres chaînes ne soupçonnaient pas encore ce qui les attendrait, si Arnaud Montebourg était président.

Le tyranneau -qui se fait escorter du GIPN à Marseille
(lien PaSiDupes)
- ne s'en tiendrait pas là.
Il " remettra au pot la concession de TF1 et de M6 dans le domaine hertzien ".
En clair, il remettrait en cause les licences accordées à ces deux chaînes. Mais les aspirants à la TNT, comme LCI, sont barrés par la volonté d'un seul.

Il défend cette position depuis de nombreuses années.
Il interdirait aussi les appels d'offres " aux groupes audiovisuels dépendant de la commande publique ".
TF1 devrait alors changer d'actionnaire
Le groupe Bouygues, acteur majeur du BTP, en est son actionnaire.
Même régime pour la presse écrite : l'avionneur Dassault par exemple ne pourrait être qu'actionnaire minoritaire du quotidien Le Figaro.
Nono-le-monomanique, qui en veut décidément à la Une, lui imposerait un cahier des charges " durci au niveau culturel ".

Amis actionnaires, passez votre chemin
Le totalitaire souhaite que les sociétés de journalistes aient " un statut qui les protègera des ingérences de leur actionnaire ".
Déposez votre argent à la réception et déguerpissez !

La presse de gauche serait-elle également en sursis ?

Qui pourra croire que l'actionnaire de référence de Libération fait des misères à ses journalistes ? Vont-ils pétitionner comme un seul homme pour congédier Édouard de Rothschild (38,87 %), ancien membre de la commission exécutive du CNPF (MEDEF, aujourd'hui) et grande fortune française ?

Vers une concentration de la presse sur le modèle de Le Monde

Le quotidien du soir est la propriété d'un triumvirat fortement marqué à gauche

Il est en effet formé de Pierre Bergé (entrepreneur multi-milliardaire, propriétaire du magazine Têtu et pourvoyeur de fonds du PS et de Sa Cynique Majesté Royal), Matthieu Pigasse (homme d'affaires, propriétaire et président du magazine Les Inrockuptibles) et Xavier Niel (fondateur du fournisseur d'accès Internet Free).

Telle est la vision de la presse défendue par l’ " accusateur public "
surnommé Montebourde ou le " Saint-Just de la gauche", en référence au révolutionnaire exalté qui fit voter la confiscation des biens des "ennemis de la République" au profit des patriotes pauvres.
Nono Montebourg s'identifie clairement à Saint Just de Richebourg, guillotiné avec les principaux partisans de Robespierre: il avait vingt-six ans. Montebourg, qui a deux fois cet âge, est doublement dangereux.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):