POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 18 septembre 2015

Une appli mise en service pour dénoncer les regroupements de migrants

Les chauffeurs de poids lourds pourront faire la police: délation organisée ?

Regroupements de migrants ou tentatives d'intrusion dans un camion peuvent être signalés, via une application

Spécialement destinée aux chauffeurs routiers, l'application pour smartphone BF intelligence invite les chauffeurs de poids lourds à signaler la présence de migrants qui cherchent à monter dans les camions empruntant le tunnel sous la manche, révèle la Voix du Nord. BF (border force) Intelligence a été mise en ligne le 2 septembre sur la plateforme de téléchargement d'Apple. Tous les routiers peuvent s'y enregistrer pour ensuite signaler la présence de migrants aux abords des routes
Les routiers peuvent également signaler à un autre camion que des migrants sont en train de tenter de monter dans son camion. Les routiers peuvent ainsi adapter leur itinéraire en fonction les assauts de migrants et éviter les zones les plus risquées.

3000 euros d'amende par migrants

L'inventeur de cette application est anglais
Il s'appelle Jeffrey Scott. C'est lors d'un récent voyage à Calais que l'idée lui est venue. "J'ai vu des conducteurs qui klaxonnaient pour alerter leur confrère devant eux que des migrants étaient en train d'essayer de monter à l'arrière.

Si pour l'instant ils restent peu nombreux à utiliser cette application, ce qui limite son intérêt, les routiers voient plutôt d'un bon œil ce nouvel outil à leur disposition. "Pourquoi pas? Cela pourrait être un outil complémentaire aux mesures de sécurité déjà mises en place, explique à la Voix du Nord Sébastien Rivera, secrétaire général de la fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) du Pas-de-Calais. Mais pour l'heure je n'en ai pas beaucoup entendu parler et pour qu'elle soit vraiment efficace, encore faut-il qu'elle soit répandue parmi les chauffeurs routiers". 

Quand des migrants sont surpris dans son chargement à la frontière britanniqueun routier doit payer une amende de 3.000 euros par clandestin. La FNTR avait rencontré en juin dernier des conseillers du ministre des Transports pour leur exposer le problème, expliquant que les transporteurs routier sont en première ligne mais ils ne disposent pourtant d'aucun moyen pour empêcher les intrusions de clandestins dans leur véhicule.
Les syndicats de policiers ont été reçus mardi à la direction générale de la police nationale pour faire le point sur la sécurité du site du tunnel sous la Manche. Jean-Marc Falcone, directeur général de la police nationale, a annoncé des renforts d'effectifs "pérennes d'une vingtaine de policiers" au commissariat de Calais et "des moyens supplémentaires".

3.000 migrants se trouvent à Calais est dans ses environs
dans l'espoir de quitter la France pour la Grande -Bretagne.
Le 31 août,  le premier ministre, Manuel Valls avaient visité le site d'eurotunnel, où de nouvelles barrières avaient été mises en place pour bloquer les migrants, financées par les britanniques. Environ 3.000 migrants, venus principalement d'Afrique de l'Est, d'Afghanistan et de Syrie, se trouvent à Calais et dans ses environs dans l'espoir de traverser la Manche.

>

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):