POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 21 septembre 2015

Noisy-le-Grand: la candidate Les Républicains enlève la mairie au PS

Après l'annulation de 2014, le PS dépose encore un recours, contre... le Front de gauche 

La candidate Les Républicains (LR), Brigitte Marsigny, a remporté la victoire

Dimanche l'élection municipale de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a mis un terme au mandat de Michel Pajon, maire depuis 20 ans, sans discontinuer, et à 20 autres années de main-mise communistes depuis 1945.

Une municipale organisée suite à l'annulation du précédent scrutin de juin 2014, selon les résultats du second tour communiqués par la préfecture.
Sur les 15.585 suffrages exprimés, soit un taux de participation de 44,42 %, la candidate LR l'emporte avec 46,4 % des voix (7.231), devant le maire socialiste sortant Michel Pajon, qui en a obtenu 46,2 % (7.198). L'écart entre les deux candidats de cette ville de 62 592 habitants en Seine-Saint-Denis est de 33 voix.

Brigitte Marsigny (LR) progresse de près de 10 points
L'avancée de la droite est en revanche notable: en 2014,  UMP et UDI avaient obtenu 37,54% des suffrages exprimés contre les 42,90% du socialiste Michel Pajon.

"Immense gâchis" de la gauche

Coup de semonce pour Claude Bartolone,
ici avec le candidat PS battu,
et candidat foré à la Régionale 2015
Faute d'accord avec le candidat d'un PS resté hégémonique, le Front de gauche avait décidé de se maintenir au deuxième tour et récolte 7,4 % des voix (1.156). "C'est une ville qui est à gauche et qui passe à droite. C'est un immense gâchis", a réagi Michel Pajon, qui a annoncé son intention de déposer un recours.
"Le Front de gauche a fait usage du logo du Parti communiste sur son bulletin de vote alors que c'était moi qui avais l'agrément du PC", a affirmé Pajon, un maître de conférences en économie à l'Université de Paris I.

Le PS avait déjà contesté le précédent scrutin, notamment pour une irrégularité commise par l'ancienne tête de liste Front national aux municipales, Maxence Buttey, exclu depuis du FN. Ce dernier avait également été déclaré inéligible pour un an pour avoir inscrit sur sa liste une sympathisante UMP  contre son gré

Brigitte Marsigny est avocate, mère de 3 enfants, 63 ans et habite Noisy-le-Grand depuis une trentaine d’années. Elle est ex-bâtonnier et toujours membre du Conseil de l’Ordre. Elle a participé à la réforme de l’aide juridictionnelle et a travaillé à son évolution pendant près de 15 ans.  Le droit de la famille, ainsi que le droit public et le droit des collectivités locale, sont les dominantes de ses  activités.
Elle était conseiller municipal d’opposition depuis 2008, chef du groupe UMP UDI depuis 2014 et responsable de l’UMP sur la Ville de Noisy-le-Grand. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):