POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 16 septembre 2015

Réfugiés: un milliardaire égyptien achète deux "îles d’accueil" en Grèce

Pas de ghetto en terre musulmane 

Le milliardaire égyptien veut acheter des îles en Grèce, pour la bonne cause...
L'Allemagne n'est plus au top des petits coins de paradis:
cette île grecque, futur Eden pour migrants en recherche de bien-être  
Naguib Sawiris a annoncé être en négociations. L’une d’elle pourrait porter le nom d’Aylan, l’enfant de migrants syriens retrouvé échoué sur une plage turque.
Naguib Sawiris, un milliardaire égyptien avait proposé mardi 1er septembre 2015 : "La Grèce ou l'Italie, vendez-moi une île: je déclarerai son indépendance, accueillerai les migrants, et leur fournirai des emplois grâce à la construction de leur nouveau pays". Une main d'oeuvre bon marché pour la valorisation collective d'un bien privé.

Ce sont en fait deux îles dont l’homme d’affaire est en train de négocier l’achat. 
Le richissime Egyptien, proche du président au pouvoir Al Sissi a identifié deux îles en Grèce. Il précise : "Je suis actuellement en contact avec leurs propriétaires. Nous sommes prêts à négocier à condition que le gouvernement grec donne son accord pour accueillir le plus grand nombre de réfugiés possible. " Monsieur Sawiris ajoute sur Twitter : "Nous attendons le feu vert de la Grèce pour lancer les démarches administratives en vue de l’arrivée des réfugiés." Il a également affirmé qu’il se réunirait avec des représentants du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés pour discuter des moyens de coopération possible.

Une contrepartie au paternalisme

Le budget du bienfaiteur s'élève à "entre 10 et 100 millions de dollars". Mais la philanthropie du propriétaire des télécoms Orascom a des limites. En contrepartie, les réfugiés devront travailler pour construire eux-mêmes ce dont ils auront besoin, sans droit d'accession à la propriété. "Il y aurait des abris temporaires pour les loger, dit-il, ensuite ils seront employés pour construire des logements, des écoles, universités, des hôpitaux". "Et si la situation s’améliore, celui qui veut rentrer (chez lui) peut le faire", a-t-il expliqué.

Un nombre incalculable de réfugiés : 500.000 ?

La solidarité européenne peine à se mettre en place. Les pays les plus exposés n'ont  en effet que de faibles possibilités d'accueil et un simple transit, lorsqu'il est massif comme c'est le cas depuis août notamment. Un pays comme la Hongrie est injustement stigmatisé pour sa résistance au déferlement de migrants du Proche-Orient, alors que sa population autochtone ne dépasse pas 10 millions et qu'ont été saturées les capacités d'accueil de l'Allemagne, pourtant six fois plus peuplée et bénévole. Angela Merckel a dû rétablir les contrôles à ses frontières. Mardi 15 septembre 2015, une loi est entrée en vigueur pénalisant toute traversée illégale de la frontière hongroise avec la Serbie. 
La Hongrie a également annoncé son intention d’étendre la clôture à sa frontière avec la Roumanie.

Depuis le 1er janvier 2015, le nombre record de 500.000 hommes, femmes et enfants a été dénombré aux portes de l’Union Européenne, contre seulement 280.000 dans l’année 2014.

Ce qu'omettent, ou non, les organes de presse

Les milliardaires ont la cote...
Le propriétaire de la chaîne scandinave Nordic Choice, le norvégien Petter Stordalen, a offert mardi 5.000 nuitées dans les hôtels de son groupe aux réfugiés qui ne trouveraient pas de place dans les structures d’accueil traditionnelles. Le drame des migrants syriens arrivés par dizaines de milliers en Europe "concerne absolument tout le monde", a-t-il expliqué à l’agence norvégienne NTB, précisant qu’il offrira également le couvert aux personnes hébergées dans ses établissements.

L’Agence des migrations norvégienne (UDI) a toutefois fait savoir qu’elle étudiera - indépendamment du coup de pub - l’initiative personnelle de l’homme d’affaires
qui engage la collectivité nationale. La Norvège a accueilli au cours du mois d’août 2.313 demandeurs d’asile, en majorité syriens, érythréens et afghans, le chiffre le plus élevé en un mois depuis les années 1990. Selon UDI, ils pourraient être 16.000 à la fin de l’année, contre 11.480 en 2014.
Mais le saviez-vous?
Ce milliardaire égyptien est la 60e personne la plus riche au monde et l'homme le plus riche en Afrique, d'après le classement 2008 du magazine Forbes.
C'est aussi un chrétien copte, ce que ne précisent pas les agences de presse de la désinformation.
Les coptes sont les descendants des anciens Égyptiens. Ils se sont convertis au christianisme au premier siècle. Quand les musulmans ont conquis l’Afrique du Nord, à partir du VIIe siècle, ils ont imposé en Égypte la langue arabe et la religion islamique. Cependant, une minorité d’Égyptiens est restée chrétienne, préservant aussi la langue copte, dérivée de la langue égyptienne ancienne.21 otages ont été assassinés. La plupart avaient émigré d’un village pauvre d’Égypte pour s'établir en Lybie voisine, dans la ville côtière de Syrte, à environ 500 kilomètres de Tripoli.Ils ont été enlevés par des milices de l'État islamique à Syrte, entre décembre 2014 et janvier 2015. Le 12 Février, l’État islamique a publié des photos des 21 otages pour promouvoir leurs activités terroristes à l’Occident et recruter des terroristes. Le 15 février, les islamistes ont publié sur les forums djihadistes une vidéo intitulée 'Un message signé avec le sang de la nation à la Croix', en référence aux chrétiens. Les images de la vidéo montrent les tueurs vêtus de noir et les otages portant une combinaison de couleur orange identique à celle d’autres otages décapités auparavant. Les mains liées derrière le dos, les chrétiens coptes sont conduits les sun derrière les autres sur la côte libyenne et forcés de s’agenouiller sur la plage. Avant d’être décapités.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):