POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 22 septembre 2015

L'UE recule sur la répartition des migrants: de "contraignante" à "volontaire"

Les réfugiés sont distribués dans les Etats membres de l'UE, qu'ils en veuillent ou non 

La décision de répartition de l'effort d'accueil de réfugiés a été prise

Les Etats membres de l'Union européenne ont adopté mardi la décision de  120.000 réfugiés en deux ans, dans 23 des 28 Etats membres, en provenance prioritairement d'Italie et de Grèce. La Hongrie est absente de la liste, ainsi que la Grèce et l'Italie.

Le texte précise déjà la destination précise de 66.000 d'entre eux.
Les 54.000 restants devraient également être "relocalisés" à partir d'Italie et de Grèce, mais le Conseil de l'UE n'exclut pas d'autres provenances si une situation exceptionnelle devait se présenter.
Ce point devra ainsi être confirmé ultérieurement, mais leur répartition devrait être "proportionnelle" à la clé de répartition déjà utilisée pour les 66.000, a précisé la présidence luxembourgeoise du Conseil.

Voici un tableau récapitulant la destination entérinée des 66.000 premiers réfugiés concernés par le mécanisme, sur les 120.000 qui le seront à terme.

ETATS / Réfugiés d'Italie / Réfugiés de Grèce / Total
-----------------------------------------------------------
Allemagne: 4.027 
 / 13.009  / 17.036 (elle recherche des demandeurs d'emploi)
Autriche: 462  / 1.491  / 1.953
Belgique: 579  / 1.869  / 2.448
Bulgarie: 201  / 651  / 852
Chypre: 35  / 112  / 147
Croatie: 134  / 434  / 568
Espagne: 1.986  / 6.127  / 8.113
Estonie: 47  / 152  / 199
Finlande: 304  / 982  / 1.286
France: 3.064  / 9.898  / 12.962 (elle ne recherche pas de demandeurs d'emploi)
Lettonie: 66  / 215  / 281
Lituanie: 98  / 318  / 416
Luxembourg: 56  / 181  / 237
Malte: 17   / 54   / 71
Pays-Bas: 922  / 2.978  / 3.900
Pologne: 1.201  / 3.881  / 5.082 (contre son gré)
Portugal: 388  / 1.254  / 1.642
Rép. tchèque: 376  / 1.215  / 1.591
Roumanie: 585   / 1.890   / 2.475
Slovaquie: 190   / 612   / 802 (contre son gré)
Slovénie: 80  / 257   / 337
Suède: 567   / 1.830   / 2.397
-----------------------------------------------------------
TOTAL: 15.600 50.400 66.000


Le Royaume-Uni, le Danemark et l'Irlande ne sont pas concernés par cette répartition
: ils disposent d'une option de retrait des politiques européennes liées à ces questions
C'est un peu fort de thé si on considère les attaches naturelles et historiques du Royaume-Uni avec les pays de son ex-empire colonial et  ses liens actuels avec les états-membres du Commonwealth. Il est vrai aussi qu'il ne compte ni état du Proche- ni du Moyen-Orient...

Finis les quotas... 

Le 9 septembre 2015, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait exhorté les Etats de l’Union européenne à se répartir d’urgence l’accueil de 160.000 réfugiés (40.000 réfugiés + 120 000 clandestins se trouvant en Italie, en Grèce et en Hongrie), plaidant pour que le Vieux Continent fasse preuve de davantage "d’union". 

Juncker insistait même pour que l’UE mette en place "un mécanisme permanent (…) qui nous permettra de faire face plus rapidement à l’avenir" et d’éviter de laborieux marchandages entre Etats.

Avant de rétropédaler face au déferlement d'arrivants, la chancelière Angela Merkel avait de nouveau réclamé une "répartition contraignante" des réfugiés entre tous les pays de l’UE. Son porte-parole a aussi indiqué que l’Allemagne était " ouverte" à l’idée d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne au sujet de la crise migratoire.

David Cameron s’était engagé à accueillir 20.000 réfugiés sur cinq ans, mais 
le premier ministre britannique ne voulait pas entendre parler de quotas de réfugiés, s'opposant au plan d’accueil proposé par la Commission européenne.

Après avoir paru en retrait, la France accueillit alors un premier contingent de deux cents Syriens et Irakiens déroutés d’Allemagne, contre leur volonté, mais  par "solidarité" selon Cazeneuve. En tout, un millier devrait arriver avant le vendredi 11 septembre. Et au cours des deux prochaines années, Hollande s’est dit prêt à ouvrir les portes de la France à 24.000 réfugiés, réélu ou non.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):