POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 7 septembre 2015

Ces villes de France qui vont fournir l'avoine au cheval de Troie de Daesh

Les villes collabos de Bachar al-Assad, au nom du droit d'asile de réfugiés 

Des villes de France prennent en charge les opposants du "dictateur" syrien !

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, les félicite.
Image pour le résultat associé aux actualitésMais aucune aide financière...
Il a annoncé ce dimanche la tenue d'une réunion le 12 septembre prochain avec les maires prêts à accueillir des réfugiés dans leurs communes. 

Qui sont donc ces maires  qui se portent volontaires sans consulter leur habitants ?  Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a  appelé à "la constitution d'un réseau de villes solidaires" jeudi. Plusieurs communes de l'Hexagone se sont immédiatement portées volontaires.

Les maires de onze communes situées au sud de Toulouse ont été parmi les premiers à se déclarer "prêts à accueillir" des migrants, après l'image "insoutenable" d'Aylan. Le petit Syrien mort noyé sur une plage turque. 
A l'initiative de Christophe Borgel, député PS, les onze élus ont donc publié un appel intitulé "Nous sommes prêts à accueillir". Les maires concernés sont socialistes, divers-gauche ou divers-droite. Ils dirigent les petites communes de Saubens, Labarthe-sur-Lèze, Pins-Justaret, Roques-sur-Garonne, Pinsaguel, Eaunes, Villate, Roquettes, Lagardelle-sur-Lèze ou Portet-sur-Garonne: l'étalage impressionnant de tous ces villages interpelle, mais à y bien regarder, ils ont tous pour point commun d'appartenir à l'arrondissement de Muret, canton de Portet-sur-Garonne, lequel fait partie de la neuvième circonscription de la Haute-Garonne, laquelle est de la 9e circonscription de Haute-Garonnela circonscription de... Borgel. Etonnant, non ? Et les professionnels de la presse se sont laissés balader par le député socialiste sans rien soupçonner ? Le patron socialiste de la zone - un proche de Jean-Christophe Cambadélis et un apparatchik du PS à qui on ne connaît non plus aucune profession à part inspecteur d'académie dont la nomination a fait scandale-  écrit le mot 'manipulation' avec un M majuscule... Les media, au premier rang desquels l'AFP, se prêtent à cette intox de l'opinion.
 
L'offre rencontre-t-elle la demande ?

La ministre du Logement ne bronche pas.
Sylvia Pinel est également ministre de l'Egalité des territoires et de la Ruralité mais reste fort discrète... Or, membre de l'équipe de campagne de François Hollande, elle était elle-même députée de Haute-Garonne et fille d'éleveurs bovins actuellement en détresse, mais ne sera pas tête de liste PRG en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées : la secrétaire d’Etat socialiste Carole Delga lui a été préférée par Borgel, secrétaire national du PS aux élections.

La liste s'est allongée sans elle: Rennes, Strasbourg, Metz, Lille, Rouen, Cherbourg, Alençon, Nancy, Clermont-Ferrand, Aubusson, Caen ou encore Besançon ont rejoint le réseau des villes solidaires. 
Olivier Bianchi, le maire PS de Clermont-Ferrand, a notamment indiqué que la capitale auvergnate serait prête à recevoir prochainement sept familles de réfugiés syriens. Dans un second temps, 200 familles devraient être hébergées dans la région. 

Les moyens qui n'ont pas été dégagés pour les sans-abri sont déjà activement mis en oeuvre pour les illégaux syriens ou afghans. "Notre ville met à disposition gratuitement des bâtiments temporairement inutilisés de son parc immobilier pour des familles qui ont déposé une demande d'asile, détaille Nathalie Appéré, la maire de Rennes sur son blog. Ce sont près de 100 familles qui sont ainsi hébergées". 
De son côté, la maire de Lille a annoncé que deux résidences de la ville de Lille seraient utilisées pour héberger "une centaine de réfugiés". 

Plus de 300.000 réfugiés en France en 2014 

Mais certaines villes n'ont pas attendu l'appel formulé par le Parti socialiste pour répondre à l'urgence de la situation. A ce titre, Rennes a déjà hébergé 35 réfugiés syriens depuis novembre dernier, avant même l'emballement humanitaire des media. La mort du petit Aylan n'est pas non plus pour quoi que ce soit à Joigny,  ville de l'Yonne qui compte moins de 10.000 habitants et qui a également permis à trois familles venues de Syrie de trouver un toit dès le début de l'année 2015. Les exemples avancés par la presse démontrent que l'émotion ne s'est encore pas traduite dans les actes.

24.000 migrants affectés à la France, si les Français le veulent bien...
Le haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé vendredi à la répartition d'au moins 200.000 demandeurs d'asile dans l'Union européenne. En 2014, le nombre de réfugiés en France s'élève à 309.330 personnes, de toutes origines confondues.

Les mairies zélées vont au devant d'un affront
Les migrants sont très attirés par l'Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni. Beaucoup moins par la France.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):