POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 8 septembre 2015

Accueil de migrants: François Baroin recadre la propagande officielle amplifiée par les media

Le président de l'Association des maires de France met la presse et les associations au clair

Des communes françaises accueilleront des migrants, mais "uniquement les réfugiés et naufragés", précise François Baroin

Les communes françaises accueilleront des migrants, mais avec l'aide de l'État. C'est le message de nombreux maires de l'Association des petites villes de France (APVF, présidée par une ambitieuse petite crevure ardéchoise, Olivier Dussopt, PS, et apparatchik sans aucune expérience de la vraie vie), et de François Baroin, le président de l'Association des maires de France (AMF), association dont la représentativité (35.528 maires sur 36.681 communes) en fait l'un des interlocuteurs incontournables des pouvoirs public, ancien ministre et maire de Troyes (Les Républicains).

Il confirme que les communes accompagneront "l'État dans cette mission", faisant référence à "l'honneur de notre pays, pays de la Déclaration des droits de l'homme". Le président de l'AMF a précisé que cet accueil sera limité "aux réfugiés et aux naufragés", rappelant ensuite que "c'est à l'État d'assurer l'accueil, la mise à disposition des moyens, de négocier avec l'Europe les moyens financiers, de proposer une méthode, des calendriers, des partenaires, une organisation générale."

Les aides financières prévues seront peut-être versées

"Fidèles à la tradition humaniste de la France, (...) de nombreux maires, lorsqu'ils disposent des moyens suffisants, sont à pied d'oeuvre en mobilisant leurs outils municipaux", écrit l'APVF dans un communiqué. "Les collectivités ne pourront cependant pas résoudre seules ce défi européen et international : le rôle de l'État dans la résolution de cette crise est essentiel."

Un plan d'action, présenté en juin par le gouvernement, prévoit des aides financières afin d'accélérer le traitement des dossiers des demandeurs d'asile et de créer de nouvelles places dans les centres d'accueil. Ces aides sont-elles arrivées ? Si, en Haute-Garonne, le socialiste Christophe Borgel répondait par l'affirmative, il serait un veinard privilégié, mais suspect... Lien Pasidupes

Des maires appellent à l'aide

"La création (...) de 11.000 places d'hébergement supplémentaires est une bonne nouvelle, mais elle pourrait rapidement se révéler insuffisante face à l'ampleur de cette crise", s'alarme l'APVF, qui se dit cependant "consciente des efforts engagés" par l'État.

Les maires des petites villes de France "souhaitent que ces moyens puissent être pérennisés le temps nécessaire" mais sans que cela se fasse au détriment de "la prise en charge des plus précaires, notamment pour ce qui concerne l'hébergement d'urgence des personnes sans abri".


Comment ne pas sacrifier la population de France ?
L'APVF appelle par ailleurs l'État à tenir compte, dans l'organisation de l'accueil des migrants, de la situation de chaque ville : capacité d'accueil, conditions économiques, sociales et financières, mais aussi "efforts déjà engagés par ceux (...) qui, depuis de nombreuses années par exemple, travaillent avec les structures gestionnaires des centres d'accueil des demandeurs d'asile installés sur leur territoire". Ainsi la propagande des associations met en exergue l'investissement des mairies  de son choix, mais ne précise pas que nombre de ces communes ont déjà fait dans l'été 2014 le choix des Syriens chrétiens persécutés.

Le ministre de l'Intérieur et des Cultes recevra des maires désireux de participer à l'accueil des migrants.
Bernard Cazeneuve annonce en effet une réunion de travailpour samedi.

Lundi, Hollande a assuré, mais un peu vite, que la France est prête à accueillir 24.000 personnes de plus sur deux ans. Le beau parleur se soumet ainsi à la Commission européenne qui lui a imposé cette semaine les quotas qu'il refusait huit jours plus tôt.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):