POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 8 mars 2011

Marine Le Pen en tête ...au 1er tour, face à des spectres

Des candidats non déclarés - DSK, Sarkozy et Hollande - seraient battus




Celui par qui le scandale arrive,
Jean-Daniel Lévy,

le commercial de la politique
chez Harris Interactive
toujours à son poste...



Le sondage revisité qui conforte la gauche

Harris Interactive a retripoté son sondage pour le journal Le Parisien, en l'ouvrant cette fois à DSK et Hollande, pour le cas où ils seraient candidats...Mais la démonstration initiale est reproduite, car l'hypothèse d'école donne les mêmes résultats, quel que soit le candidat socialiste.

Le PS serait au second tour: il aurait sa revanche d'avril 2002
Marine Le Pen obtiendrait toujours 24% d’intentions de vote au premier tour, dans tous les cas de figure.

Si le premier tour de la présidentielle avait lieu demain,
- dans l'hypothèse DSK et Sarkozy, DSK obtiendrait 23% d’intentions de vote et Sarkozy 21%.
- dans l'hypothèse François Hollande et Sarkozy, 21% pour Sarkozy et 20% pour Hollande.

Harris ne fait pas progresser: il intoxique

Considérant que la marge d'erreur admise est de 2%
Sarkozy pourrait aussi bien recueillir 23% des promesses de vote, Marine Le Pen et Hollande 22% et DSK ...21% !

Une enquête pseudo-scientifique
La presse complice ne mentionne le taux envisagé d'abstention: plus d'un électeur sur trois ! De quoi relativiser l'émoi qui saisit la classe politique...

Ce sondage n'a en fait aucun sens
Il est nul et non avenu à 14 mois de la présidentielle, sinon qu'il constitue un coup de pub de son commanditaire au moment de son changement de format.

Clin d'oeil du sondeur à la Journée de la femme
Côté humour, en effet, comme en 2006/2007, le scénariste peu imaginatif de ce sondage bidon place une femme en pole position, dans le rôle de lièvre...

Commerce du sondage et foutage de gueule
Quel organe de presse indépendant et quel décrypteur perspicace, tous plus vigilants et sincères les uns que les autres, aura pointé les dates de ce sondage de rattrapage, réalisé en ligne les 5 et 6 mars 2011, c'est-à-dire en plein dans la publication du précédent et au cours du scandale.
La plupart des 1.347 échantillons, sélectionnés sur les listes électorales par Harris Interactive pour sa version bis, ont donc pu être influencés par la publication du premier, le 6 mars.

Un sondage scénarisé qui incite la majorité à se radicaliser

La majorité serait suicidaire
A la fois le PS condamne la majorité pour son écoute de la demande des Français d'un débat sur la laïcité et il l'accuse d'encourager ses électeurs à voter Le Pen...

Ce sondage met la gauche en transes

Marine Le Pen poursuit Mélenchon
La candidate du FN a décidé de porter plainte pour injures publiques contre le président du Parti de gauche, le trotskiste Jean-Luc Mélenchon, qui l’a traitée de "fasciste". "La palme de la perte de sang-froid revient à Jean-Luc Mélenchon" a ajouté son avocat.

L'électrochoc secoue le PS
Le PS est déjà passablement ébranlé par les affaires Guérini (entre autres) dans les Bouches-du-Rhône et son mal chronique, le furoncle Montebourg qui le lance à la fesse gauche, à trois semaines des cantonales.

Quand elle n'encourage pas Marine Le Pen en s'en prenant préférentiellement à l'exécutif, cette gauche humaniste et vertueuse oppose une résistance molle à la montée de l'immigration et de l'islam sur le sol national, et entrave l'action gouvernementale dans les régions. Or, ces sondages insensés propulsent déjà au pouvoir un PS hégémonique qui devrait montrer aux Français de quoi des démagogues sont capables dans la crise et l'inflation. Il s'en inquiète !

Jean-François Copé invite en revanche à la sérénité

Le secrétaire général de l’UMP ne s’inquiète pas outre mesure des délires sondagiers.

Selon lui, la solution pour la droite est de continuer à se saisir des questions de fond de la société française, au premier rang desquelles, selon lui, la laïcité, la sécurité, la situation pénitentiaire...

Tout d’abord, relativiser
:
"Ces différents sondages de l’institut Harris Interactive, relèvent "d’une opération de com" : nous sommes en train de vendre la nouvelle formule de ce journal" (la nouvelle formule du JDD était justement lancée ce week-end avec le sondage Harris en cadeau Bonux ), affirme Jean-François Copé.

Ensuite, expliquer
:

"le Front National est élevé parce que la situation économique, géopolitique, suscite de très grandes interrogations, de très grandes inquiétudes chez les Français." Et par ailleurs, calcule le patron de l’UMP, "si l’on additionne les scores de Nicolas Sarkozy et de Dominique de Villepin", le parti du président est en deuxième position... devant le PS, quel que soit son candidat.

Enfin, rassurer :
"Beaucoup de ceux qui déclarent une intention de vote pour le FN ne souhaitent pas pour autant que Marine Le Pen remporte l’élection présidentielle".

Et Jean-François Copé assure que l’UMP continuera à se saisir des questions de fond
VOIR et ENTENDRE la version audio de l’intégralité de l’entretien de Jean-François Copé au micro France Info de Raphaëlle Duchemin (9'24"):


Sondages / Le Pen : la droite "devant le PS", analyse Copé envoyé par FranceInfo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):