POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 27 mars 2011

Le FN, bête noire du PS

Attention PS: plutôt le FN que l'UMP

3.124 candidats se disputent en effet les 1.566 cantons encore à pourvoir dans tous les départements, sauf Paris. 460 conseillers généraux ont été élus dès le premier tour le 20 mars.

Après avoir bavé toute l'année sur la majorité et joint ses critiques à ceux du FN, le PS se trouve fort dépourvu quand arrive le face-à-face des cantonales. Il réalise mais un peu tard qu'à 13 mois de la présidentielle, le Front national marque des points avec une entrée fracassante dans plus de Conseils généraux que prévus au soir du second tour.

Arrivé en tête dans 39 cantons, le FN, dont la poussée a créé la surprise du premier tour, s'est qualifié dans le quart des cantons encore à pourvoir ce dimanche. "C'est très ouvert", a jugé un des responsables du parti de Marine Le Pen. "On aura des élus peut-être dans des cantons qu'on n'attend pas".

Le PS qui espère être au second tour de la présidentielle y voit un signe avant coureur d'un duel PS-FN en 2012.

L'opposition est super confiante


Actuellement, la gauche est majoritaire dans 58 départements sur 100. Elle espère même franchir la barre des 60.
Dans de nombreux départements charnières, les candidats se sont démenés toutes la semaine pour persuader les électeurs de voter en leur faveur. Mais les agressions verbales ont lassé, voire écoeuré les électeurs, et l'abstention, qui avait atteint le record de 55,68% au premier tour, jouera encore un rôle capital.
Face à la percée du FN, le président de l'Assemblée des départements de France, Claudy Lebreton (PS), manifeste enfin de l'inquiétude sur les conséquences du dénigrement des acteurs politiques par la gauche. "Une faible participation favorise les extrêmes", anticipe-t-il déjà.


L'arrogance du PS dissuade de voter

Le PS a les dents longues
"Si la participation est forte, nous pouvons gagner le Jura, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Alpes, la Charente-Maritime, la Loire", estime un expert des questions électorales du PS.

Le PS est glouton
"Si la gauche se mobilise énormément, cinq autres départements sont en balance: Aveyron, Côte d'Or, Morbihan, la Sarthe de François Fillon, et la Vienne".

Le PS a les yeux plus gros que le ventre
"Et si le scrutin traduit un rejet massif de la droite, on peut même espérer le Rhône", présidé actuellement par le garde des Sceaux Michel Mercier (centriste), poursuit-il.

La majorité

A droite, Alain Marleix, chargé des élections à l'UMP, estime que gauche et droite peuvent "faire jeu égal".

Modestie

"Certes nous pouvons perdre Jura et Pyrénées-Atlantiques, mais en revanche nous avons nos chances dans le Val-d'Oise et en Seine-et-Marne", relève-t-il.

Et bon espoir

"Sans compter d'éventuelles surprises dues à des transferts de gauche à droite".

La Corrèze, dirigée à un siège de majorité par l'ex-numéro un du PS François Hollande, focalisera l'attention. M. Hollande a fait du maintien à gauche de son département une condition de sa candidature à la primaire socialiste pour 2012.

Dans le Rhône, Michel Mercier est à la tête d'une majorité fragile. Mais la gauche y a perdu un siège dès le premier tour.

L'unité des partis de gauche ne trompe plus personne

Les électeurs ont découvert que l'unité PS, Europe Ecologie-Les Verts et le Front de gauche est un produit frelaté.
Ensemble pour taper sur la droite, ils n'arrêtent leurs coups ni en interne, ni en extérieur.
Ainsi Montebourg a-t-il dénoncé les pratiques féodales et les abus de confiance de Jean-Noël Guérini, président socialiste du Conseil général des Bouches-du-Rhône par ailleurs secoué par bien d'autres affaires.
=> Mélenchon a refusé de se laisser engloutir par la "mante religieuse" Brochen-Aubry.
Et puis, le socialiste Montebourg n'a-t-il pas ostensiblement exprimé son désaveu au Bureau national du PS en allant soutenir le candidat de Jean-Luc Mélenchon dans le Jura?


C'est chacun pour soi dans la gauche solidaire

Même les altermondialistes Verts se sont maintenus dans 37 cantons face au PS
.


A droite, la consigne "ni Front national, ni front républicain" avec la gauche, recommandée par l'UMP, a laissé la liberté de vote dans les quelque 200 duels qui opposeront FN et PS ausecond tour du 27 mars. Elle a aussi donné aux centristes de la majorité l'occasion de se démarquer dans la perspective de 2012.


Martine Brochen-Aubry s'est aussi chargée de salir le front républicain et de lever le doute des consciences en allant signer avec l'islamiste Tariq Ramadan un appel à bloquer le débat sur la laïcité en France.
Lien PaSiDupes


L'élection des nouveaux présidents de conseils généraux aura lieu le jeudi 31 mars. Si à l'issue de trois tours de scrutin aucune majorité ne s'est dégagée, ce sera au doyen d'âge de présider l'assemblée départementale.

Le dimanche 27 mars, nous ne laisse pas aux autres le choix de décider pour nous.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):